Être intègre

Jessica Polar

Il m’arrive souvent de penser que les autres sont meilleurs que moi, que j’ai de la difficulté à communiquer, que je ne suis pas en phase avec moi-même… Être complètement cohérent avec soi-même demande un certain effort et surtout de l’humilité. Dans la vie de tous les jours, de multiples occasions se présentent pour nous amener à réagir, de façon authentique ou non. Parfois, pour éviter un conflit ou une situation de désaccord, on se tait, on ravale nos pensées, on prend le camp de l’autre pour passer à autre chose. Certains appellent cela : choisir ses batailles. Et c’est tout à fait compréhensible car à force de défendre nos idées, on en perd parfois le nord. Mais choisir ses batailles comme on dit, c’est aussi parfois aller à l’encontre de nos valeurs et subir des conséquences que nous n’avions pas toujours envisagées.

Parfois on tient aussi notre bout au point d’oublier de prendre du recul, d’écouter l’angle de l’autre et d’accueillir le fait qu’il peut y avoir autant de bonnes façons de voir ou faire les choisies que d’êtres humains dans le monde. C’est tout un défi d’être intègre et cohérent avec soi, tout en étant accueillant, à l’écoute et réceptif. Mais je crois que plus on avance dans la vie, plus on comprend qui on est réellement et plus on ressent à l’intérieur lorsque l’on n’est pas sur la bonne voie. Pour cela, on doit être à l’écoute de cette petite voix, de notre instinct et accepter de se remettre en question. D’où le besoin d’une certaine humilité…  Avouez que nous avons réagi trop vite, sur le coup de l’émotion, que nous n’avions pas le recul nécessaire pour prendre la bonne décision demande une certaine dose de cette modestie de l’égo. Ce cher égo qui prend souvent une place prédominante et qui nous envahit au point de nous faire perdre nos repères au profit de notre petit nombril.

Trop souvent, on réalise après un certain temps, que nous avons pris une position qui ne nous convient pas. Que ce soit un emploi, une relation, une décision de tout ordre… On s’emporte sur le coup, notre égo nous mène par le bout du nez et on est convaincu de faire la bonne affaire… Puis, on se rend compte qu’au fond de nous, ça ne vibre pas comme ça devrait, ça ne résonne pas avec notre essence, il y a un déséquilibre. Je crois beaucoup à la notion d’équilibre, à l’homéostasie. J’ai appris ce concept lors de ma formation en massothérapie et depuis j’ai découvert qu’il s’applique à beaucoup plus que les fonctions vitales du corps humain. Selon Wikipédia :

L’homéostasie est la capacité que peut avoir un système quelconque à conserver son équilibre de fonctionnement en dépit des contraintes qui lui sont extérieures.

Et pour moi, notre petite voix intérieure remplit cette fonction. Au-delà des battements du cœur, du transit intestinal et de l’air qui entre dans nos poumons, il y a notre feeling qui nous signale une dérive possible. Pourquoi? Pour conserver notre équilibre, rester en phase avec soi et être capable de se regarder dans le miroir et être fier de soi. Pouvoir s’aimer tel que l’on est et s’assumer.

Si on passe notre temps à aller à l’encontre de notre de tout cela, comment peut-on espérer être zen? Veut-on passer notre temps à jouer à l’autruche, à se mettre la tête dans le sable, à fuir? Je ne crois pas que ce soit très sain…

En ce long week-end de la fête du travail, je me suis dit que je devrai méditer sur cela : y a-t-il des choses dans ma vie en ce moment qui ne sont pas alignées avec ce que je suis?

 

Photo : Unsplash | Jessica Polar

Related Posts

Anna Sullivan Des moments magiques 24 août 2018
Inspire-toi Pas besoin d’être un Ghandi… 3 août 2015

Leave a Reply