Journée mondiale de la prévention du suicide

AQPS

Parfois, quand on pense à notre vie, on revoit des moments qui nous sont arrivés, et on se trouve privilégiés d’avoir été épargnés par certaines épreuves. En constatant ce matin que le 10 septembre est la Journée mondiale de la prévention du suicide, je me suis trouvée bien bénie de ne pas avoir été confronté à ce geste de détresse dans mon entourage. Je connais bien une ou 2 personnes qui ont atteint le bord du précipice mais personne qui a mis fin à ses jours. Ce doit être terriblement souffrant de constater qu’une personne que l’on aime n’a vu dans la vie aucune possibilité d’aller mieux, plus rien à quoi s’accrocher.

Je ne connais pas grand-chose sur le sujet et je n’émettrai pas d’opinion car il faut selon moi avoir étudié le dossier pour pouvoir se prononcer. Mais ce que je sais c’est qu’on doit y penser, ne pas se mettre la tête dans le sable et écouter ce qu’on à dire ceux qui travaillent d’arrache-pied pour comprendre cet état d’esprit et nous sensibiliser aux petits gestes. Car c’est parfois un petit geste je crois qui nous permet de changer le cours d’une vie. Il y a encore tant de tabous et de préjugés sur le sujet et je ne m’embarquerai pas dans un discours théorique mais j’aimerais plutôt que les gens ouvrent leur cœur quelques instants, et à 20 h ce soir, posent ce petit geste de solidarité en allumant une chandelle.

Car l’association québécoise de prévention du suicide nous invite à cet « événement » virtuel, sur Facebook : Le 10 septembre, allumez une chandelle pour la prévention du suicide. Une action simple pour démontrer votre appui à la cause, en souvenir d’un être cher et pour tous les endeuillés par suicide. Vous pouvez partager la photo de votre chandelle sur la page Facebook de l’événement.

En lisant le slogan de l’association, j’ai eu beaucoup de respect et d’empathie pour ces gens qui luttent chaque jour pour éviter de des gestes fatidiques soient posés.

Croire. S’engager. Changer.

3 mots si simples mais qui forment une combinaison d’espoir.

À l’échelle mondiale, on estime qu’un suicide a lieu toutes les quarante secondes et une tentative toutes les trois secondes, ce qui correspond à un million de suicides chaque année. C’est plus que l’ensemble des personnes tuées par les guerres et les catastrophes naturelles. À cela s’ajoute dix millions de nouveaux endeuillés. La Journée du 10 septembre vise donc à sensibiliser nos communautés à l’ampleur du problème et aux façons de le prévenir.

Je n’ai rien à vous apprendre sur le sujet ni d’histoire à raconter. J’ai seulement envie de chacun pense à sa vie, à ses proches, et pose ce petit geste qui peut faire une différence. Vous ne savez jamais quand la vie peut vous projeter dans un tourbillon négatif et c’est important d’appuyer les ressources présentes pour les gens en difficulté. Car un jour, ça peut aussi être nous.

Site de l’Association québécoise de prévention du suicide

Photo : page Facebook de l’Aqps

Leave a Reply