Cultiver son bonheur

Dans la vie, on a fréquemment des occasions de se questionner, d’évaluer notre condition, notre « niveau de Bonheur »… Faire cet exercice régulièrement me paraît très sain et évite selon moi de se retrouver à 60 ans rempli de regrets et d’amertume. La vie nous amène parfois sur des chemins plus cahoteux mais comme je le dis souvent : rien n’arrive pour rien. On a toujours quelque chose à apprendre, de la vie ou sur soi, dans chaque situation qui nous arrivent.

Mais la vie c’est quoi après tout? Une succession de journées, parfois des bonnes, parfois des moins bonnes? Que décide-t-on d’en faire de ces journées? On les regarde passer comme les wagons d’un train, impuissant et « victime » des événements? Ou si l’on décide de prendre les commandes du train? Ou même on décide tout simplement que ce moyen de transport n’est pas pour nous et on invente le nôtre? Voilà pour moi ce qu’est la vie… Chacun y trouve sa façon de faire sa route, de trouver sa voie et au cours de notre vie, nous avons des occasions de changer les choses.

On n’est jamais parfait et il y a des hauts et des bas, que ce soit dans nos émotions, dans notre motivation, notre sentiment de fierté ou d’implication… Imaginez si ce n’était pas le cas… notre vie serait monotone et on s’ennuierait royalement!

Qu’ai-je à apprendre de ma situation actuelle? Que puis-je y changer pour être plus heureuse? Nul n’est tenu de transformer sa vie de bout en bout car c’est souvent dans de petits gestes que de grandes bouffées d’air frais proviennent. J’ai tendance à croire aussi que le changement vient de l’intérieur et se reflète sur ce qui nous entoure. Quand on veut que les choses bougent, on doit d’abord démarrer cette vague au fond de soi. Et croyez-moi, le reste suivra… J’ai longtemps douté de ce principe et aujourd’hui je réalise que plein de petits mouvements que j’ai engendrés en moi ont eu des impacts inattendus et positifs. Ne jamais douter et avoir peur, foncer, tenter le coup. Ça ne fonctionne pas? Ce n’est pas grave et ce n’est surtout pas un échec. C’est arrivé ainsi car c’est ce qui devait arriver. Point. On passe à autre chose.

Récemment j’ai décidé de prendre une femme de ménage chez moi car j’avais le sentiment de passer mes fins de semaine à courir pour préparer celle qui s’en venait. Et en arrivant à la maison hier, dans un lieu propre et frais, j’ai clairement su que j’avais pris la bonne décision. Oui ce sont des frais supplémentaires, oui il y a une inconnue dans ma maison… Mais elle m’a été bien référée et surtout… J’ai décidé d’investir sur moi, de me permettre du temps pour faire des activités que j’aime et qui me feront grandir. S’aérer l’esprit, laisser libre cours à sa créativité, c’est pour moi un investissement. À quoi ça sert de travailler si fort si la vie se résume à métro-boulot-dodo en permanence? Ne doit-on pas en profiter, se forger des souvenirs et des réserves de petits bonheurs? Moi c’est ma philosophie et je dois avouer que jusqu’à maintenant, elle me comble entièrement.

Et vous, que pouvez-vous faire pour cultiver votre bonheur?

Related Posts

irrigation_nez Prendre soin de son nez! 22 octobre 2013
famille Un nouvel outil en ligne pour les parents 7 octobre 2013

Leave a Reply