Le futur, c’est aujourd’hui qu’on le dessine

Paula Porto

Aujourd’hui, 21 octobre 2015, c’est LA journée de Marty et Emmett, nos deux joyeux flyés. C’est effectivement aujourd’hui que Marty atterrit dans notre monde, ce monde qu’ils ont imaginé parfois à la perfection, parfois complètement champs gauche… À ce que je sache, nos voitures ne volent toujours pas (même si j’en rêve à tous les matins)!

Imaginez le futur, le façonner dans notre esprit en fonction de nos désirs et aspirations… Dans le fond, nous sommes tous un peu des Emmett en quelque sorte. Quoi que lui en faisait son métier et littéralement une obsession… Mais reste qu’il nous a permis de s’imaginer un monde si différent, si magique, si loin de notre réalité de l’époque. Il a surement inspiré moult inventeurs, une panoplie de jeunes scientifiques et oh combien d’amoureux de la fameuse DeLorean!

Notre monde est-il mieux que ne l’ait imaginé notre cher docteur? J’en doute… Absorbés par nos appareils dits « intelligents », on passe à côté de bien des choses. On est si concentrés à regarder ce qui se passe dans le virtuel qu’on rate souvent ce qui nous entoure, dans le réel. Et ça, personne ne l’avait prédit.

À quoi ressemblera notre monde dans 25 ans? Comment serons-nous en tant qu’humains? Aurons-nous enfin compris que nous ne sommes que des locataires de cette terre et qu’elle peut nous évincés à tout moment? Serons-nous plus à l’écoute les uns des autres, attardés à notre prochain au lieu de visionner des vidéos de chat sur Youtube? Saura-t-on partager nos richesses plus équitablement? Ou en sera l’égalité homme-femme, le racisme, l’intégrisme et la violence?

J’ose croire que nous aurons appris des erreurs du passé mais sans vouloir être pessimiste, si le passé est garant de l’avenir, je ne donne pas cher de notre peau! Pour chaque avancée, un recul se présente… Il n’y a qu’à regarder l’état de nos forêts, de notre eau de toutes nos ressources naturelles pour comprendre qu’on se met la tête dans le sable (bitumineux).

Pour réaliser l’ampleur du revirement nécessaire, je vous suggère fortement de visionner le documentaire Home écrit et réalisé par Yann Arthus-Bertrand et produit par Luc Besson. La terre vue du ciel m’a fait pleurer de désolation. En voyant l’état de notre planète, la pression que l’on exerce sur notre environnement, je n’ai pu que nous haïr. Comment peut-on imaginer agir ainsi et ne jamais en subir les conséquences? C’est franchement aberrant et chaque humain devrait regarder ce film pour au minimum être conscient de son empreinte. Est-il présenté dans les écoles pour que nos générations futures nous brassent la cage un peu? Je le souhaite et si ce n’est pas le cas, faisons pression pour qu’il devienne un ouvrage scolaire.

Chose certaine, si on devait imaginer notre monde dans 25 ans en fonction des mêmes habitudes malsaines, il n’y aurait pas beaucoup de verdure, d’eau potable, de fruits et légumes frais, de céréales et probablement peu d’air pur…

Alors on attend quoi pour changer les choses? Que la fiction devienne la réalité?

 

Photo : Unsplash | Paula Porto

Related Posts

Montreal Pouvez-vous m’aider? 12 février 2016
FRERE BENOIT LACROIX Au revoir M. Lacroix… 3 mars 2016

Leave a Reply