Que ferait-on aujourd’hui sans Internet?

Jay Wennington

Hier, je me suis mise à penser à la place d’Internet dans nos vies d’aujourd’hui… En analysant ma propre utilisation, ça m’a amené à réfléchir au caractère insidieux et sournois de la chose. Sans qu’on s’en rende vraiment compte, on est maintenant dépendant de cet univers virtuel.

Il n’y a jamais eu autant de communications électroniques, de messages envoyés et reçus, toutes plateformes confondues. Le nombre de recherche faites sur Google est littéralement inimaginable et combien de fois on dit : Google est ton ami? On a pris pour acquis que TOUT se trouve dans Google et on est rendu au point que c’est notre bible, notre référence, notre source d’information inépuisable.

Un exemple… Mon thermostat électronique, installé cet été lors de l’ajout de la climatisation centrale chez-moi, fait des siennes ces jours-ci. En fait, son thermomètre interne a des chaleurs car il m’indique 27 degrés dans la maison alors qu’il en fait en réalité 21 (vive le vieux thermomètre au mercure qui traînait dans le fond du sous-sol!). J’ai pris environ 30 secondes pour voir si je pourrais mettre la main sur le manuel d’utilisation qui doit se trouver quelque part dans la maison… Mais, sachant pertinemment qu’il existe « sur la toile » (ça doit bien être rendue vintage cette expression, non?), j’ai pris mon iPad et j’ai cherché en fonction du numéro de modèle. 12 secondes plus tard, j’avais les instructions pour ajuster sa boussole de température. N’est-ce pas merveilleux?

Mais en même temps, je me suis dit : en 1980, j’aurais fait quoi? J’aurais eu froid hahaha Mais plus sérieusement, j’aurais probablement été plus ordonnée lorsque l’on m’a remis le manuel car j’aurais voulu prévoir le coup. Mais il y a aujourd’hui certains aspects que je sais pertinemment que je n’ai plus à prévoir car Google sera toujours là pour moi… C’est tout de même perturbant de constater ma dépendance en ce système ultra-puissant!

Vous devez organiser une fête? Vous créez un groupe Facebook pour inviter tout le monde, ou, à la limite, vous envoyez un courriel à tous les invités. Avant? Vous auriez pris le téléphone et appelé chacun leur tour vos invités. Ou vous auriez écrit une lettre et posté en multiples exemplaires celle-ci à vos convives. Aujourd’hui, tout cela se règle en quelques clics. Fascinant mais déroutant en même temps…

On voulait être plus efficace avec la technologie mais j’ai l’impression qu’on n’a pas gagné une minute, on est seulement plus occupé et surtout toujours disponible. C’est un rapport un peu malsain et j’ai l’impression qu’on en paie fort le prix sur notre santé, autant physique que mentale. Combien de personne ais-je vu en état de panique, croyant qu’ils avaient perdu leur téléphone « intelligent »? Beaucoup trop…

Portrait de notre époque? Mal nécessaire? Je ne sais pas trop… Mais je trouve cela tout de même préoccupant. Pas vous?

 

Photo : Unsplash | Jay Wennington

Related Posts

Teddy Kelley Hymne à la beauté 31 janvier 2017
Leo Rivas-Micoud L’art de relativiser 25 août 2015

Leave a Reply