Trouver son homme à l’ère du virtuel

Alex wong

Dans mon entourage, il y a quelques célibataires, récemment séparés ou heureux dans leur situation en solo. Étant moi-même sans conjoint, j’observe beaucoup le comportement des gens. Quand on a dépassé le cap des 30 ans depuis quelques années déjà (façon d’éviter de dire que je penche plus vers la quarantaine…), on n’a plus les mêmes occasions de rencontrer de nouvelles personnes. Mis à part le travail, qui dans mon cas consiste à faire des mandats chez divers clients, peu de conditions nous poussent à faire de nouvelles rencontres.

Les coups de foudre à l’épicerie ou dans le métro (ce n’est pas comme si je n’avais pas essayé) sont magnifiques dans les films américains mais dans la réalité, ce n’est malheureusement pas aussi rose.

On finit tous, un jour ou l’autre, pas se tourner vers les sites de rencontre, pour voir ce qu’on y trouvera… Et loin de moi l’idée de juger les fans ce ces plateformes mais disons que j’y ai vécu mon lot de déception.

Premièrement, on doit se créer un profil et choisir une photo. Si on met une image « ordinaire » de nous, on risque de ne pas sortir du lot. Les photos en bikini, très peu pour moi… Et que dire du texte descriptif, que pour la plupart des prospects qui m’ont abordé, n’y avait pas accordé plus que 3 secondes. On a beau essayé de se décrire du mieux que l’on peut, on s’entend que c’est la photo que les gens jugent en premier. Et le mot « jugent » ici est très important. Car sans avoir le non-verbal, le charisme et le « feeling » du contact réel, les gens font quoi? Ils jugent!

Comme on juge un vêtement, un spectacle ou n’importe quoi d’autre que l’on magasine sur Internet! Et c’est ça qui me fascine… Moi qui travaille dans l’industrie du Web depuis plus d’une quinzaine d’année, j’ai beaucoup de difficulté avec le concept de se « magasiner » un mec parmi un lot offert. C’est assez froid et impersonnel je trouve… Mais c’est mon opinion et je suis convaincu que beaucoup y trouvent leur compte. Je connais des couples qui se sont formés grâce à cela et filent le parfais bonheur encore aujourd’hui. Mais quel pourcentage y parvient?

Il me semble que l’échange de regards, l’émanation du caractère et des sentiments d’une personne ainsi que le timbre de sa voix ne peuvent être ressentis derrière un écran. Mais c’est mon opinion et je l’assume.

J’ai essayé la majorité des sites de rencontres et applications qui existent sur le marché. J’ai questionné mon entourage, ouvert mon esprit et tenté diverses tactiques. Mais je crois que ce n’est tout simplement pas pour moi. Au moins, je pourrai dire que j’ai tenté le coup et je ne me poserai pas la question à savoir si cette technique pourrait m’être utile. La réponse est assez évidente dans mon cas : #BigFail!

Mais vous savez-quoi? Je ne m’en porte pas mal pour autant! J’ai décidé de plutôt lever les yeux et regarder autour de moi. Parce qu’à mes yeux, le contact humain demeure la plus belle des introductions en la matière!

 

Photo : Unsplash | Alex wong

Related Posts

Roman Mager Merci, les enseignants! 8 février 2017
Javardh Minuit moins une 11 janvier 2019

Leave a Reply