En rafale…

Madison Nickel

Ce matin, plein de sujets se bousculent dans ma tête. Je tente de trouver un angle pour aborder tout ce contenu, ces sujets divers qui en apparence n’ont aucun rapport entre eux. Et pourtant, le lien, c’est la journée, le moment, le canal de diffusion… En écoutant la radio, en lisant mon quotidien habituel, des nouvelles, graves, joyeuses, inquiétantes ou stimulantes se sont taillées une place dans mon esprit et cogite jusqu’au moment d’écrire ces lignes.

Tout d’abord, j’ai beaucoup de compassion pour les gens qui doivent fuir les feux de forêt dans notre plus beau pays du monde. Ce doit être énormément inquiétant et déroutant de devoir ainsi laisser sa maison pour se sauver des flammes qui menacent de raser une ville. Je souhaite de tout cœur que Dame nature apporte le calme au niveau des vents, la pluie et la fraîcheur pour atténuer la force de ces flammes destructrices.

Dans La Presse+, une section de l’actualité est intitulée : Le monde en images. Je regarde toujours avec intérêt cette portion car parfois, les mots ne valent rien devant une photo. Et ce matin, une prise frappante… Une militante, Tess Asplund, qui se dresse devant des néonazis en Suède. Le simple fait de penser qu’encore aujourd’hui, en 2016, des gens prônent la suprématie blanche me glace le sang. Et cette femme qui, courageusement, lève le point devant eux, inébranlable et pacifique, m’a donné beaucoup d’espoir en l’humanité.

Puis, défilant les chroniques devant mes yeux, je tombe sur un sujet décevant : la fermeture de la Boîte noire. Lieu de découvertes, de grande culture cinéphile, véritable musée et pilier d’une industrie ingrate, cette entreprise a pourtant tout fait pour survivre. Et avec la présence des plateformes multiples de consommation de contenu vidéo, je comprends qu’il devenait impossible de contrer le phénomène et l’infidélité de la clientèle. Mais je n’en demeure pas moins attristée.

Puis, comme une tuile au printemps, à travers beaucoup de morosité, des nouvelles plus réjouissantes se pointent. Comme celle de l’ouverture officielle de l’épicerie LOCO, un concept génial dont j’ai parlé précédemment. Sans déchets et sans emballages, ce lieu offrira des produits biologiques à ses clients et aura pignon sur rue dans le quartier Villeray. C’est loin d’être sur mon chemin comme on dit mais je me ferai une joie d’aller y faire mon tour à l’occasion, ne serait-ce que pour démontrer mon support et encourager cette initiative qui j’espère, fera des petits!

Et finalement, ce n’est pas une nouvelle, une chronique ou un topo… c’est du senti, du vrai, du tangible. Le bonheur de la belle saison qui s’installe officiellement, nous offrant ce soleil magnifique et cette lumière qui lentement gagne du terrain. À chaque jour, on gagne quelques minutes supplémentaires d’ensoleillement et je ne peux que m’en réjouir. Les vitamines entrent à profusion dans nos corps qui n’en pouvaient plus de l’hiver alors profitez-en, sortez! Allez marcher, savourer ce beau temps et cette température parfaite. Dans quelques temps, on se plaindra déjà qu’il faut trop chaud 😉 Et qu’on est chialeur!

 

Photo : Unsplash | Madison Nickel

Related Posts

Ariel Lustre Avoir fait du chemin 24 avril 2017
Giulia Bertelli Pourquoi faire tout cela 11 décembre 2017

Leave a Reply