Trouver son équilibre

Chris Montgomery

Depuis maintenant une semaine, j’ai débuté mon programme de course et, tant qu’à moi, de remise en forme. Parce qu’à part mon yoga hebdomadaire et quelques exercices répandus çà et là dans mon horaire, je n’étais pas la plus active. Mais après avoir pris soin de mon mental pendant des années, de m’être reconnectée avec mon corps, je ressentais le besoin de bouger, de remettre en marche cette machine merveilleuse qu’est le corps humain, véhicule unique qui nous accompagne toute notre vie.

Et c’est avec beaucoup de fierté que j’ai gravi les marches du métro rapidement sans essoufflement ce matin, sourire aux lèvres et détermination en tête. Parce que maintenant je peux… Pas que j’étais une fainéante avant, je passe toujours par les escaliers « fixes » mais disons qu’arrivée en haut, je n’aurais pas nécessairement participé à une joute oratoire. En d’autres mots, mon petit cœur pompait un peu…

Sentir son corps qui se transforme, se tonifie, se renforce, est un sentiment on ne peut plus gratifiant. Et la course est un des sports qui, activant une quantité phénoménale de muscles, apporte des résultats rapidement. Je ne dis pas que la balance affichera une baisse drastique en quelques jours mais les bénéfices se font tout de même sentir. Posture, respiration, digestion, sommeil… Tous des éléments améliorés en peu de temps. De quoi donner une bonne dose de motivation pour poursuivre sur cette lancée!

Dans l’optique « prendre soin de soi », j’ai aussi pris une décision déchirante mais salvatrice pour moi : je prends une pause. Ce fut difficile pour moi de le faire mais j’ai décidé de mettre fin à mon mandat avant terme pour prendre du repos. Le sentiment de faillir à mon engagement est bien présent mais contrebalancé par celui de paix qui m’habite en pensant que pour une fois dans ma vie, je pense à moi, réellement, concrètement.

Je suis le genre de personne qui prend beaucoup soin des autres, généreuse et attentionnée, toujours disponible, 24/7… Pour autrui. Mais je suis aussi mon propre bourreau, me jugeant jamais assez ceci ou trop cela, exigeant de moi-même plus que la perfection. Mais tout cela à un prix et mon corps, bien qu’il me remercie de mes efforts sportifs, me lance aussi le message que j’ai brûlé la chandelle par les deux bouts et qu’un temps d’arrêt s’impose. Tel un entraîneur usant de son sifflet, le verdict tombe : la grande, take a break! Ou comme dirait mon ami JP : eille fille, calme-toé!

Alors, dans quelques temps, je vivrai à mon rythme. Mais quel est ce rythme au fait? C’est étrange car j’ai l’impression d’avoir passé les dernières années à courir, métaphoriquement, sans avoir de but ou de direction précise. J’ai toujours laissé la vie me guider, ouverte aux opportunités professionnelles et cela m’a bien servi jusqu’à maintenant. Mais le boulot, ce n’est pas tout dans la vie et je dois trouver un équilibre, balancer tout ça.

Je ne changerai pas du tout au tout, garderai ma confiance dans la vie et en son pouvoir de mettre les bonnes choses sur ma route et en mon instinct, que j’apprends tranquillement à mieux percevoir, sentir, écouter. Et je garderai ma couleur car s’il y a bien une chose que j’ai comprise avec les années, c’est que je suis unique, comme tout un chacun l’est.

J’ai revisité mes photos Facebook ce matin, un brin nostalgique et j’ai revu cette phrase, que je trouve toujours aussi drôle :

Peu importe les changements, je garderai toujours cette dose de folie qui m’anime et me fait du bien 🙂

Bonne journée!

 

Photo : Unsplash | Chris Montgomery

Related Posts

Jp Valery Comme un air de déjà-vu 11 mars 2019
Annie Spratt Foncer malgré les doutes 25 février 2019

Leave a Reply