Quand les astres s’alignent

Greg Rakozy

Vous avez surement remarqué que, depuis quelques semaines, j’écris mes billets plus tard dans la journée. C’est que je n’ai plus ma routine matinale ultra serrée qui m’amenait au bureau à 7 h 30 et qui me laissait une petite plage de 30 minutes pour rédiger, réviser et diffuser mon billet de blogue. Si vous me suivez un peu, vous savez que j’ai décidé de prendre une pause professionnelle. Petit statut…

Depuis le 16 septembre, je ne travaille pas. J’ai cassé avec mon travail. Et c’est une des meilleures décisions de ma vie! On peut rarement se permettre cela dans la vie mais quand on planifie bien et que les astres s’alignent, on plonge et ça donne ce que je vis depuis un mois. C’est-à-dire du temps pour moi, des matins avec pas de cadran, de la course à pied et du yoga à volonté, des journées complètes de cuisine, de lecture ou de séries en rafale.

Je sais que ce temps tire à sa fin car un moment donné, le compte de banque commence à me regarder avec ses gros yeux. Mais aussi parce que j’ai envie de participer à un projet, avoir une équipe de travail et jaser avec d’autres que mon chat vieillissant (qui soit dit en passant vit un miracle de rétablissement inexplicable du point de vue de la vétérinaire. Ah ce que l’amour d’une maîtresse peut faire!).

Je crois que c’est ce que j’aime le plus de mon statut de consultante : je peux être dans un projet intense pendant quelques mois puis aller m’enfermer chez-moi et reprendre mon souffle et mon équilibre, tout ça dans la même année. Et j’accepte cette facette de ma personnalité, ce besoin de changement perpétuel, d’être plongée dans un nouveau contexte, de faire le caméléon et de tout recommencer quelques temps après. Certains détestent et en font de l’urticaire, moi j’adore. Je me sens vivante et active comme jamais.

Dans ma vie personnelle j’ai par contre besoin de plus de stabilité. Je suis fidèle à mon ostéopathe, mon coiffeur, ma psy et j’ai mes repères prévisibles et sécurisants. J’entretiens mes relations d’amitié comme des pierres précieuses, j’aime mon petit refuge résidentiel et je le bichonne au maximum.

Et ce petit vendredi pluvieux, j’y file le parfait bonheur. Je me suis réveillée (tard) au son de la pluie avec une grosse boule de poils couchée à mes côtés. Et je me sens privilégiée de pouvoir me reposer et prendre mon temps pour trouver mon prochain mandat. Même si je sais que les jours de repos sont comptés et que bientôt, moi aussi je serai dans mon véhicule à 6 h 30 le matin à soupirer à cause du trafic intense.

Mais d’ici là, je savoure et je profite au maximum de ce temps précieux. Et je réfléchis à quelques sections supplémentaires à ajouter à mon blogue. Des idées de recettes et d’aliments santé à vous partager? Mes lectures et découvertes musicales? Je n’ai pas encore décidé mais ce blogue est là pour rester. C’est mon petit projet personnel, où personne ne m’impose ses contraintes. Alors si vous avez des suggestions, elles sont les bienvenues!

Et d’ici là, je veux vous dire mille mercis de me suivre ainsi et de participer à cette aventure palpitante 🙂

 

Photo : Unsplash | Greg Rakozy

Related Posts

Jp Valery Comme un air de déjà-vu 11 mars 2019
Jared Sluyter Savoir encore s’amuser 23 octobre 2017

Leave a Reply