De la bonne télé

Sven Scheuermeier

Hier soir, fait rare, je me suis permise une soirée télé.  Je n’ai jamais été une grande fanatique des soirées passées sur un divan à me gaver de divertissement mais j’ai eu envie de voir de quoi les émissions d’été auraient l’air. Et je n’ai vraiment pas été déçue… J’ai été agréablement surprise par l’émission Y’a du monde à messe, animée par Christian Bégin, à Télé-Québec. Je ne peux pas vous dire si ses expériences précédentes dans le style culinaire ont pu l’aider pour animer puisque je n’ai qu’entrevu certaines bribes à l’occasion. Mais malgré une certaine nervosité, on le sent quand même solide à la tête de cette formule d’échanges.

Bien préparé, il aborde chacun de ses invités avec un intérêt très senti, point positif qu’a d’ailleurs relevé la toujours excellente et inspirante Isabelle Hudon hier soir. Cette femme me donne toujours l’impression d’être en retard sur ma propre vie tant la sienne déborde de succès mais c’est justement un thème abordé hier, pour ne pas dire celui qui unissait tous les invités.

Louis Morissette, Stéphane Bureau, Sylvain Cossette et l’hockeyeuse Charline Labonté complétait le plateau, habilement dirigé par l’animateur. Ce qui me plait particulièrement de cette formule est que les invités entre eux se questionnent, se taquinent et se confrontent parfois, le tout dans la bonne humeur et le respect. Je suis convaincue qu’en prenant de l’expérience, Christian Bégin ajoutera un peu de mordant à tout cela.

L’autre émission que j’avais hâte de découvrir, c’est Le beau dimanche, avec Jean-Philippe Wauthier et Rebecca Makonnen. D’emblée, on ressent l’amitié qui règne entre ces 2 acolytes et il devient évident que ce mariage était naturel et adéquat. Moins plaquée que pouvait l’être Jean-Sébastien Girard dans Votre beau programme, la coanimatrice intervient aisément et avec juste assez de front pour faire rigoler les invités. La talentueuse Magalie Lépine-Blondeau a ouvert le bal hier dans toute son élégance. Révélant une pointe d’humour que je ne lui connaissais pas, elle a su mettre à l’aise les gens et ça a permis de démarrer le tout de façon très détendue.

Ce classique du talk-show piloté par le beau Jean-Philippe Wauthier (je ne cache en rien mon amour et mon respect pour l’animateur) saura donné à notre été un ton un peu plus irrévérencieux. Chapeau d’ailleurs à l’équipe qui avait choisi de recevoir Patrice L’Ecuyer et qui a réussi à convaincre Dominique Michel, véritable légende, de se joindre pour un moment empreint d’amitié et de nostalgie.

Je sais maintenant que mes fins de semaine se termineront en agréable compagnie pour l’été qui s’en vient, me permettant de me déposer et de prendre des nouvelles de nos talents d’ici.

Comme c’est tout de même un congé férié aujourd’hui, permettez-moi de couper court à ce billet pour aller profiter de cette journée d’extra (bon, je vais étudier et faire du ménage, mais ça, c’est mon choix, me direz-vous).

Profitez bien de ce moment de repos, petite parenthèse avant le sprint final de l’année scolaire ou la fin de plusieurs projets dans les entreprises, avant les vacances estivales. Il faut savoir le savourer quand ça passe!

 

Photo : Unsplash | Sven Scheuermeier

Related Posts

Andy Chilton Rendons grâce à la terre 10 octobre 2016
Marcela R Prête, pas prête… 27 août 2018