À la rencontre de l’humain

Caroline Thibault - Photographe

Ce matin, je suis de retour après une courte pause, le temps de me ressourcer et de me déposer. Heureusement, je n’avais pas prévu d’aller me prélasser dans le sud! J’ai plutôt opté pour un peu de temps à la maison, question de m’enraciner et de profiter de ma demeure que j’ai tant bichonnée. Puis, j’ai terminé cette semaine de vacances par une retraite de yoga et de randonnée, une expérience qui m’appelait depuis un bon moment déjà.

Je dois avouer que je suis une solitaire, particulièrement quand il est question de dormir quelque part. Disons que je ne suis pas la candidate idéale pour les auberges de jeunesse et dortoirs communs. J’ai le sommeil léger et facilement dérangé alors sachant cela, j’essaie toujours de m’organiser pour avoir une chambre en solo (ou en couple le cas échéant). Comme on dit, je préfère payer plus cher mais mettre toutes les chances de mon côté!

Outre mes craintes au niveau du sommeil, j’ai toujours une petite appréhension de la vie en communauté. On ne sait jamais quel genre de personne on retrouvera dans une retraite, dans un milieu relativement restreint. Et ce vendredi, j’arrivais au chalet situé au Mont-Tremblant avec de l’excitation et une petite pointe de réserve. Mais heureusement, j’ai été comblée autant par mes acolytes de yoga que par les lieux.

L’événement, organisé par Edge Expérience, nous amenait dans un mode de relaxation, d’introspection et d’écoute, sans jugement, sans prétention et surtout, dans un accueil total de qui nous sommes. Chacune des participantes, car oui nous n’étions que des femmes réunies pour l’occasion, a pu pratiquer son yoga à son rythme, selon ses capacités et son état du moment. De belles séances, autant physiques qu’introspectives, nous ont permis d’approfondir notre connaissance du yoga grâce aux enseignements de Christine Laverdure.

Nous avions aussi au programme une randonnée en montagne, un jogging (ou marche) matinal ainsi que 2 invités qui se greffaient à notre petit clan, le temps de nous inculquer quelques savoirs supplémentaires, sur la nutrition et notre rapport à la nourriture ainsi que sur la pleine conscience. Les repas, partagés en groupe, nous ont permis de rigoler, d’apprendre à se connaître, d’échanger et de s’abreuver des connaissances et expériences de chacune.

Du début à la fin, cette expérience fut mémorable et touchante. Au-delà de la pratique du yoga, c’est sans aucun doute la rencontre de femmes toutes plus belles les unes que les autres, qui m’aura le plus marquée. Je parle d’une beauté qui dépasse le physique, je parle de beauté d’âme. Quand on se plonge dans un tel contexte, quand on laisse les masques, l’égo et notre vie de tous les jours de côté, pour arriver avec comme seule arme sa vulnérabilité et son tapis de yoga, ça permet de faire des rencontres exceptionnelles.

Arriver à connecter avec des femmes, jusque-là inconnues, partager son quotidien, découvrir quelques facettes de chaque personnalité, c’est très enrichissant pour l’esprit et le cœur. Et je crois qu’au-delà des bienfaits physiques d’une telle retraite, on ne peut pas minimiser à quel point ça fait du bien de décrocher et de se réunir en tant qu’humain ayant un intérêt commun pour le bien-être physique et mental.

À mes nouvelles amies, Marlène, Mélissa, Elaine, Sylvie, Émilie, Carmen, Christine, Caroline et bien sûr, ma belle amie Chantal, la rassembleuse sans qui cet événement n’aura pas eu lieu, je vous dis merci pour votre ouverture, votre respect et votre chaleur. Ces moments passés en votre compagnie sont comme un gros câlin dans notre monde trop mouvementé, parfois froid, et souvent très occupé. On a rechargé nos batteries ensemble et on a rempli notre âme de souvenirs et de bonté. Namasté!

Photo : Caroline Thibault – Photographe

Related Posts

Mikey Boyle La santé, une priorité 8 décembre 2016
Jordi Ganduxe La vie n’est pas injuste 22 septembre 2017