Apprendre à aimer l’hiver

Brigitte Tohm

J’entends déjà plusieurs personnes râler ce matin, pestant contre le froid et la neige qui est apparue sur le sol jusque-là épargné. Mais, chaque année, ça revient et ça ne sert à rien de se battre ou de dépenser de l’énergie précieuse à chialer : la nature gagnera toujours. Pourquoi ne pas plutôt accueillir cette belle saison et se donner les moyens de l’apprécier?

Premièrement, on va se le dire, le look chic prend le bord pas mal avec le froid qui se pointe. Ce n’est pas le temps d’essayer d’avoir l’air cute, c’est le temps d’être au chaud. Oubliez les bottes à talons hauts et troquez-les plutôt pour de bonnes bottes doublées et, idéalement, imperméables. Aujourd’hui, de nombreux modèles offerts sont beaux et il y en a pour tous les goûts. En plus, si vous êtes en robe, les jambières sont revenues à la mode alors, gâtez-vous! Pour ne pas être pris avec vos grosses bottes d’hiver toute la journée ou la soirée, vous pouvez opter pour des bottes dont la doublure se détache ou traîner une belle paire de ballerines dans votre sac à main.

Côté manteau, je n’ai même pas besoin de vous expliquer à quel point c’est un investissement judicieux en ce pays nordique. Un vrai bon manteau doublé, imperméable et qui coupe le vent, ça vous durera plusieurs années et vous évitera beaucoup d’inconfort. Je préconise les manteaux assez longs qui protègent les cuisses car, en plein mois de janvier, le vent mordant peut vous geler la peau au travers vos pantalons en quelques minutes. Pourquoi s’en priver, encore là, une panoplie de modèles existent dans tous les styles imaginables.

Trouvez-vous des bonnes mitaines et un foulard qui vous donnera envie de vous y blottir dès le lever du jour. Ainsi, vous serez moins grognons quand sortir sera une nécessité. Si, comme moi, l’électricité statique vous poursuit pendant de longs mois, optez pour le capuchon sur le manteau plutôt que la tuque. Ce n’est pas infaillible mais disons que ça diminue le niveau d’électricité. Et pour ceux et celles dont les mains sont toujours gelées, il existe des chauffe-mains que vous pouvez glisser dans vos mitaines en un tournemain.

Voilà pour l’habillement… Maintenant, on fait quoi l’hiver? Sortez, bonyenne! Je pense que la meilleure façon d’apprécier l’hiver, c’est d’en profiter. J’ai passé des années à attendre que ça passe, enfermée dans ma maison à maudire cette saison. Depuis que je cours et que je marche en forêt l’hiver, j’ai appris à aimer le froid et la neige. Plus on reste loin de quelque chose, moins on le connaît. Alors, go, allez dehors et amusez-vous. Retrouvez votre cœur d’enfant, faites des bonhommes de neige, allez patiner, glisser, faites du ski ou de la luge. Plus on bouge, moins on a froid, tout le monde sait ça.

Et quand vous rentrez dans la maison, bien revigoré et les joues toutes rosies, servez-vous une boisson chaude, comme un thé ou un chocolat chaud… Ça rend l’activité plus agréable et ça réconforte. Et pourquoi ne pas en profiter pour faire un petit feu dans le foyer? Je sais, au niveau écolo, ce n’est pas le top mais une fois n’est pas coutume et vous n’aurez qu’à travailler de la maison une journée pour compenser en gaz à effet de serre.

Il faut se donner les moyens et mettre toutes les chances de notre côté pour rendre la saison attrayante. Ce n’est pas en restant enfermé, renfrogné et bougon, qu’on va passer de beaux mois d’hiver. Et on le sait, entretenir la mauvaise humeur, ce n’est pas bon pour le cœur. Alors, allez hop, on se bouge le popotin et on trouve notre formule gagnante pour que, à défaut d’être notre saison préférée, ça devienne moins déprimant.

Et parlant de déprime, ajoutez-vous quelques vitamines le matin pour vous aider à garder le sourire. À défaut de faire le plein de vitamine D dans le sud, quelques comprimés peuvent vous aider à garder le moral. Et si vraiment, rien n’y fait, achetez-vous un kit de luminothérapie, ça vous évitera bien des journées grises…

 

Photo : Unsplash | Brigitte Tohm

Related Posts

Boris Mon fidèle compagnon… 14 janvier 2016
Scott Webb La magie de l’automne 23 septembre 2016