La vie est bien faite

JOHN TOWNER

Connaissez-vous les quatre principes de la spiritualité, enseignés en Inde depuis longtemps? Personnellement, c’est relativement récemment que j’ai été exposée à ces « lois » spirituelles et le texte même de ces enseignements explique pourquoi. Ce sont quatre concepts sur la vie qui tendent à nous faire comprendre la raison d’être de nos existences, de leurs bifurcations et du sens qu’elles prennent. Je vous les expose ici, simplement :

  1. Qui se présente à toi est la bonne personne.
  2. Ce qui arrive est l’unique chose qui pouvait arriver.
  3. Chaque moment est le bon moment.
  4. Ce qui est terminé est terminé.

Alors débutons par la première idée : Qui se présente à toi est la bonne personne. Vous aurez compris qu’on veut ici dire que quiconque croise votre route ne le fait pas par hasard. Il y a toujours quelque chose à apprendre d’une rencontre, qu’elle soit joyeuse ou douloureuse. Chaque interaction humaine a une raison d’être précise et nous aidera en quelque sorte à améliorer notre vie, nous guidera sur notre chemin de vie.

La deuxième loi est celle qui dit que ce qui arrive est l’unique chose qui pouvait arriver. En gros, ça signifie qu’il ne sert à rien de dire « si j’avais… », « j’aurais dû… » ou « il aurait fallu que… ». Ce qui survient dans nos vies n’aurait pas pu se produire autrement, point à la ligne. Ce qui est arrivé est juste ce qui devait arriver et il devait en être ainsi pour que nous en tirions la leçon et continuions à avancer. Chaque situation qui se présente dans notre vie est parfaite, même si notre esprit et notre ego s’emploient à y résister; même si notre compréhension est parfois embrouillée.

Ensuite, vient le concept du temps, qui dicte que chaque moment est le bon moment. On pourrait faire la parallèle avec notre diction qui dit que tout vient à point à qui sait attendre. Tout commence ou arrive au bon moment, ni trop tôt, ni trop tard. Si ça n’arrive pas, c’est que vous n’êtes pas dû pour cela en ce moment. Quand on est prêt à accueillir le nouveau dans notre vie, c’est alors que cette chose se manifeste à nous.

Et après le début, la fin : ce qui est terminé est terminé. Le passé est bien derrière, il en est tout simplement ainsi. Lorsque quelque chose prend fin dans notre vie, c’est pour nous permettre d’évoluer et de passer à autre chose. Il est donc bon de laisser aller cette chose vers sa fin, pour continuer à avancer, enrichi de ce que cette expérience nous a appris.

Ces règles de vie sont apparues à mes yeux il y a quelques années déjà et pourtant ça circule depuis belle lurette. J’étais donc prête à les recevoir, tel que l’enseigne la deuxième loi. Le moment opportun est celui qui survient, tout bonnement. Et hier encore, c’est revenu dans mon spectre, comme une vague douce et réconfortante.

Je crois sincèrement à cet effet d’aimant, qui attire vers nous ce qui doit l’être et j’ai choisi de vous partager aujourd’hui ces concepts qui m’accompagnent. Car ils m’ont aidé à m’éloigner du drame, à m’entourer de positif, à apprendre à jouir de la vie et de ses situations formatrices. La vie est trop courte pour être dans un autre état qu’heureux et il est normal que ce ne soit pas toujours la fête. Les moments plus durs nous servent à apprécier les beaux. Chaque épreuve est un élan qui nous pousse vers la destination suivante. Ainsi va la vie… Je vous laisse méditer là-dessus ce week-end! Namasté.

 

Photo : Unsplash | JOHN TOWNER

Related Posts

Anthony DELANOIX La liberté d’être soi 12 janvier 2016
Maxim Polishtchouk Voir la ville se lever… 23 février 2016