Une fin et un début…

Erda Estremera

Quand on commence un nouvel emploi ou un nouveau mandat, on se sent fébrile… Comment seront les nouveaux collègues, le nouveau bureau? Est-ce que je vais m’y plaire, y rencontrer des gens intéressants? Est-ce que j’ai fait le bon choix?

Il est parfaitement naturel de se questionner et l’anticipation fait partie du processus normal de tout changement. Et, après tout, ce n’est qu’une partie de notre vie qui change. Quand je pense aux amis et connaissances de mon entourage qui ont quitté leur pays pour venir vivre ici, je ressens un certain vertige. Ce bouleversement doit être beaucoup plus angoissant qu’un simple changement d’emploi ou de client.

Quitter sa patrie, laisser derrière soi ses amis, ses repères et ses souvenirs pour repartir à zéro sans aucune garantie que tout ira bien… Quelle décision courageuse! Je lève mon chapeau à ces gens qui ont osé…

Se déraciner exige une connaissance de soi pour se convaincre qu’on sera mieux ailleurs et que ce « ailleurs » nous comblera, tant au niveau des valeurs que des gens que l’on pourra y rencontrer. Choisir un nouveau lieu et se dire : je serai clairement plus heureux là-bas, c’est tout de même assez téméraire…

Parfois c’est une question de survie, parfois un goût de l’aventure… Mais dans tous les cas, on laisse beaucoup derrière soi. Tout comme lorsque l’on met fin à une relation en fait. Tourner la page sur une équipe de collègues, sur une relation intime ou sur un pays, c’est prendre un risque. Sortir de son petit confort pour se tourner vers le reste du monde.

Mais c’est souvent à travers ces risques qu’on apprend de nouvelles facettes de soi, qu’on avance, qu’on gagne en maturité. Confronté à une adaptation à notre nouvelle situation, on se découvre et on se questionne. Se présenter à d’autres exige de se questionner sur l’image que l’on a de soi, sur la perception des gens sur sa propre personne. Et dans ce genre de situation, on doit faire preuve d’humilité et d’ouverture. À l’ère où il est possible de tout savoir sur les gens en quelques clics, on doit aller au-delà des idées convenues et des résultats de recherche. On doit revenir à notre instinct et se laisser guider.

Aujourd’hui je débute une nouvelle aventure professionnelle que j’espère remplie de bons moments, d’apprentissages et de plaisir. J’ai laissé vendredi une équipe formidable où je me suis fait des amis et où j’ai beaucoup appris. Mon parcours professionnel a été bonifié mais ma personne est aussi teintée de ces belles rencontres.

Merci la vie de m’offrir toutes ces opportunités!

 

Photo : Unsplash | Erda Estremera

Related Posts

NeONBRAND Entre ami et ennemi 6 février 2018
AQPS Journée mondiale de la prévention du suicide 10 septembre 2015

Leave a Reply