La vie en société : un amalgame de caractères…

José Martín

Quand on rencontre de nouveaux gens, on ne sait jamais à quoi s’attendre réellement. Comment seront-ils, comment me percevront-ils? On dit souvent qu’on ne refait jamais une première impression. À force de découvrir de nouvelles personnes, j’ai appris à décoder les comportements humains, à lire les patterns et réflexes et à prendre moins personnelles certaines réactions. Que ce soit la gêne, le manque de confiance ou d’estime, ou encore un égo démesuré, la raison qu’ont certaines personnes de réagir de façon, disons surprenante, leur appartient. Peu importe l’interlocuteur, certaines personnes « overreact », dramatise tout, sont sur la défensive ou refusent catégoriquement toute proposition ou discussion… Alors que d’autres seront réceptifs, collaboratifs et compréhensifs…

Pour avoir analysé mes moindres travers durant des années, j’ai compris que parfois, notre petit moi intérieur n’est tout simplement pas en état d’interagir. Mais quand on ne sait pas le détecter, on devient sa victime. On se laisse contrôler par ses émotions et celles-ci peuvent nous ruiner la journée sans prévenir. Combien de fois on s’est dit après un peu de recul : je n’aurais pas dû dire ceci ou faire cela… Sentir un certain regret suite à nos agissements.

Chaque personne voit les choses à sa manière et c’est tant mieux, car le monde serait très ennuyant si ce n’était pas le cas. Le respect doit toutefois demeurer au cœur de toute interaction avec autrui, peu importe le sujet ou le débat. Voir des gens se prendre la tête pour des détails anodins me fascinera toujours. Parfois j’ai l’impression que leur vie en dépend… Et je ne peux m’empêcher de sourire quand cela survient… Car j’ai déjà été cette personne qui perd le contrôle et qui se laisse submerger. N’y a-t-il pas une expression qui dit : quand on se compare, on se console ?

Je crois qu’il faut apprendre à se regarder aller, à sentir ce qui monte en nous et à connaître les déclencheurs. Car nous avons chacun nos propres zones sensibles, des sujets qui nous touchent plus et nous font monter la moutarde au nez. Il y a aussi des types de personnalités qui nous font réagir plus que d’autres, des traits de caractères qui allument la mèche et nous font réagir au quart de tour alors que notre ami ou collègue demeure totalement calme dans une même situation. L’important selon moi est de se connaître et d’apprendre à faire les liens entre les divers événements pour trouver les dénominateurs communs et éviter de se laisser contrôler. Je ne le répèterai jamais assez… Respirer un bon coup ne coûte rien et permet souvent de calmer la tempête interne.

Je souhaite à tous de trouver la paix intérieure qui leur permettra de se détacher des événements de la vie car personne ne devrait vivre du stress ou de l’anxiété pour un boulot ou une situation mineure. Aujourd’hui, je suis apte à terminer ma journée de travail et une fois les portes du bureau franchies, laisser derrière moi ce qui touche le boulot. Je ne me sens plus absorbée en tout temps, obligée d’être liée 24/7en ayant l’impression que c’est la bonne chose à faire. Dans le milieu professionnel, on nous fait parfois sentir nonchalant si on n’est pas joignable en tout temps. Comme si d’avoir une vie était mal…

Pour quiconque pense de cette façon, je vous l’annonce clairement : je ne suis pas « votre homme »! J’ai une vie, une famille, des amis et des activités. Et pour performer et vous livrer la marchandise, tout cela est nécessaire à mon équilibre. Sans cela, je deviendrais frustrée et aigrie. Et c’est sans doute comme cela pour la majorité des gens, même s’ils ne vous le disent pas. Pensez-y!

 

Photo : Unsplash | José Martín

Related Posts

Andrei Lazarev Faire preuve de courage 31 octobre 2018
Bench Accounting Entreprendre sa vie 13 janvier 2017

Leave a Reply