Vivre en société, l’hiver…

Bob Nelson

Après la petite tempête d’hier, les rues et les trottoirs ressemblent à des patinoires par endroit. Il faut user de prudence et surtout, respecter les limites et agir intelligemment. Ce n’est pas la journée pour faire le fou comme on dit. Mais malgré tout, j’ai vu des gens ce matin se prendre pour des pros de la course automobile, des gens avec des voitures complètement prises dans la glace tenter de voir où ils allaient à travers un minuscule trou…

Premier point : déneigez votre voiture! Déglacez-la, assurez-vous d’avoir une bonne visibilité et que vous n’avez pas l’air d’un iceberg ambulant! Ça prend 5 minutes et ça vous évitera de frôler les élèves qui tentent de se rendre à pied l’école primaire du coin (vu de mes yeux de matin, le cœur m’a arrêté)… Le niveau de lave-glace est aussi un bon point de repère pour prévoir les situations fâcheuses.

Deuxième point : si vous voyez une personne qui traverse la rue, laissez-lui le temps de traverser au complet car en quelques minutes ce matin, j’ai vu 2 chutes devant moi. Et vous savez, les petits panneaux sur le bord de la rue qui démontrent 2 personnes avec une ligne pointillée? Vous souvenez-vous à quoi ils servent? C’est un passage pour piétons et en temps normal, si une personne s’y pointe pour traverser, vous devriez vous arrêter pour lui laisser le champ libre. C’est ce que j’ai fait ce matin et je me suis fait klaxonner. Vraiment? Bref…

Troisième point : les rues ne sont pas encore déblayées. Ça passe « serré » comme on dit… Ralentissez! J’ai vu un gros camion passer à vive allure dans une petite rue et une voiture a dû se planter dans un banc de neige pour lui céder le passage… Soyez civilisé je vous prie. On vit au Québec et à chaque année c’est la même chose. Quelques tempêtes, des conditions parfois difficiles et des rues souvent enneigées. Et vous savez quoi? Ça sera comme ça l’an prochain et les années qui suivront. Respirez!

Finalement… Si vous pouvez travailler de la maison, prendre le transport en commun, covoiturer : faites-le! On doit, en tant que société, trouver le moyen de vivre avec ces conditions sur lesquelles nous n’avons pas de contrôle. On vit dans une région du monde considérée comme nordique et il y a mille et un avantages à cela. Mais il y a aussi des désagréments et ce n’est pas en se précipitant et en maugréant que ça changera les choses.

Vivre en société, c’est s’entraider, c’est se soutenir, c’est se respecter.

 

Photo : Unsplash | Bob Nelson

Leave a Reply