Merci madame Lafontaine pour votre talent…

Lauren Peng

Ces temps-ci on dirait qu’on perd beaucoup de grands, de personnes influentes, des gens qu’on admire. Ce matin, j’ai appris avec beaucoup de tristesse le décès d’une grande dame de théâtre, une comédienne hors pair et une femme intègre et sincère. Madame Rita Lafontaine nous a quitté hier soir à l’âge de 76 ans.

Véritable muse de Michel Tremblay, elle a incarné une panoplie de personnages dans ses pièces, mais Nana, le rôle de la mère de Michel Tremblay, était à mes yeux le plus touchant. Au-delà du théâtre, elle a joué dans plusieurs films et séries télévisées au plus grands plaisirs de ses fans dont j’en suis. C’est donc réellement attristée que je repense à son immense talent, sa chaleur et capacité à communiquer l’émotion, par le regard, le souffle ou même l’immobilité. Elle a été une des plus grandes interprètes que le Québec a connus et elle nous manquera profondément.

Quand on regarde derrière et qu’on voit ceux qui nous ont quitté, invariablement, on se dit qu’un jour on traversera nous aussi. Sans vouloir être déprimante ce matin, je crois qu’il est important de se rappeler cette fatalité dans le but de savourer pleinement le moment présent, d’apprécier ce que l’on a et surtout les gens qui nous entourent. Je le répète souvent, le temps passe vite et on perd parfois le focus de nos vies, se laissant emporter par le tourbillon du quotidien et son lot de petit défi. Mais quand on prend le temps de s’arrêter, de faire une pause et de mesurer notre chance, on peut mieux estimer la qualité de notre vie.

Il y a quelques années que je ne suis pas allée au théâtre et cette nouvelle ce matin me rappelle le plaisir que c’est de se laisser emporter par le jeu des talentueux comédiens qui œuvrent ici.  Nous avons la chance d’avoir une qualité exceptionnelle d’acteurs et de professionnels du milieu des arts et on a parfois tendance à prendre tout cela pour acquis. Mais sans le théâtre, la musique, la littérature, la danse, les toiles et toutes ces formes d’art plus ou moins modernes, nos vies seraient d’un ennui mortel.

En hommage aux disparus, célébrons la virtuosité de nos artistes et profitons de l’offre culturelle pour enrichir nos esprits et décrocher de notre routine. Car il n’y a rien de mieux que de plonger dans un univers créatif pour se sentir plus léger et oublier temporairement les soucis de la vie. Aller voir un film, un spectacle, lire un bouquin, admirer des sculptures, des peintures ou peu importe… Ce contact avec l’art permet à notre cerveau de voir les choses autrement, de s’ouvrir différemment et de rester connecté avec le monde.

Une grande artiste nous a quittés mais l’œuvre demeure. La culture, fragile et intemporelle, fait partie de notre ADN. Sans notre participation, elle s’effrite et s’amenuise. On a vu les coupures, on a vu les fermetures et les difficultés de lieux culturels, trop souvent abandonnés par les gouvernements. Soyons solidaire et participatif afin que se poursuive le travail de ces artisans de chez-nous.

 

Photo : Unsplash | Lauren Peng

Related Posts

Leong Lok Quand le rire est au rendez-vous 16 octobre 2017
Andy Chilton Rendons grâce à la terre 10 octobre 2016

Leave a Reply