Un peu comme un détour sur la route…

Juskteez Vu

Vous avez surement tous déjà entendu l’expression d’ici : dans la vie comme au hockey, il n’y en aura pas de facile. Que ce soit pour Pierre-Karl Péladeau ou le commun des mortels, cette maxime peut s’appliquer au quotidien. Et honnêtement, heureusement que ce n’est pas facile car tant qu’à moi, ça serait royalement ennuyant. C’est quand il nous arrive des surprises, des imprévus ou des changements qu’on est obligé de revoir le chemin prévu.

Les longs fleuves tranquilles ou les routes simples et droites, ça peut être reposant en vacances mais dans la vie de tous les jours, on perdrait de notre entrain si c’était toujours ainsi. Un petit soubresaut par ici, un changement de cap par là et nous voilà ragaillardit! Je ne parle pas de grosses épreuves, de lourdeur ou de traumatismes mais de mini chocs pour nous brasser juste assez et nous faire sortir de la monotonie de la routine. Un peu comme un détour sur la route… On peut sacrer un peu, pester contre les quelques minutes perdues et finalement, on tombe sur cette rue magnifique où l’on découvre la maison de nos rêves, à vendre… J’exagère à peine…

Mais sérieusement, c’est souvent dans les petits changements qu’on rencontre de nouvelles personnes, qu’on entrevoit de nouveaux lieux, de nouveaux horizons… Je ne parlerai jamais assez du bouquin Le Why Café qui relatait une histoire dans ce genre mais j’y crois dur comme fer, que voulez-vous… Modifier ses habitudes fait souvent un bien immense et change la perspective de choses connues.

Quand un événement, un courriel, un appel ou une rencontre impromptu survient, on peut se braquer ou s’ouvrir. Ou les 2, consécutivement, ce qui arrive très souvent. Certains fuiront à grandes enjambées et iront s’enfermer dans leur petit confort et c’est leur choix. Moi je préfère me relever la tête et foncer, découvrir ce que la vie a à m’apprendre dans cette expérience nouvelle. S’améliorer de jour en jour est un peu mon leitmotiv et plus je vieillis, plus je me rends compte que j’ai longtemps fermé mon esprit à la nouveauté alors que mon cœur ne demandait qu’à s’ouvrir au monde.

Aujourd’hui, je suis plus sereine face aux changements et à l’évolution de ma vie et de mes conditions. Je me dis que rien n’arrive pour rien et que j’ai toujours un apprentissage à faire dans chaque situation que la vie met sur ma route. Des fois, ça me prend du temps avant de comprendre, je peux m’empêtrer dans les questions et les choix qui se présentent mais au final, des jours, des semaines ou des mois plus tard, à un certain moment, une lumière s’allume dans ma tête et je me dis : Ah mais c’était donc ça! Et je souris, à la vie, à moi-même, à l’univers…

Je ne suis pas très ésotérique et j’ai rencontré quelques illuminés dans ma vie qui croyait à des gestes envoyés du firmament pour leur faire passer des messages. Pour ma part, je crois simplement que quelque chose ou quelqu’un, quelque part, veille sur moi et me guide. Ça peut sembler complètement farfelu, illogique, irréel ou peu importe… Mais avec tout ce qui m’est arrivé jusqu’à maintenant, il m’est difficile de croire autrement. Et puis, honnêtement, qu’on me trouve un peu spéciale dans mes croyances, qu’est-ce que ça change, ein? Comme on dit, ça m’appartient!

 

Photo : Unsplash | Juskteez Vu

Related Posts

NeONBRAND Décider de se choisir 19 mars 2018
Annie Spratt Foncer malgré les doutes 25 février 2019

Leave a Reply