Soyons inclusifs

Denise Chan

Avez-vous lu l’article sur le rachat du site des sœurs de l’Hôtel-Dieu  par la Ville de Montréal? En parcourant l’article, la première idée qui m’est venue en tête c’est : enfin une belle opportunité pour offrir un espace à des organismes et des logements sociaux. Et si on se croise les doigts bien forts, et les orteils aussi, c’est ce qui arrivera.

Je ne sais pas si vous avez déjà visité ces lieux, et je ne connais pas non plus votre intérêt pour les endroits religieux, mais moi j’y trouve la paix. Je suis loin d’être la plus pratiquante, et mis à part les mariages et les funérailles, je vais rarement dans les églises. Mais la sérénité ressentie quand on entre dans un lieu de culte est palpable et indéniable. Partout dans le monde, j’ai ressenti le même effet calmant en visitant basiliques et autres monuments religieux.

Je vous invite à parcourir « les internet » pour trouver la vue aérienne ou la carte du site des religieuses hospitalières de Saint-Joseph qui tenait le fort de l’Hôtel-Dieu. Un des rares sites à Montréal encore boisé et très bien situé, qui représente une opportunité en or pour enfin venir en aide aux multiples organismes qui peinent à survivre, pour construire des logements sociaux dignes de ce nom et surtout pour garder une vocation communautaire et sociale à ce lieu dédié à l’entraide et à l’amour de son prochain depuis fort longtemps.

Ce magnifique site patrimonial, qui inclut même un verger!, magnifiquement situé pourrait être transformé en réussite sociale et culturelle et apporter un peu de paix au climat tendu de la Ville de Montréal. Je souhaite sincèrement que les décisions qui seront prises concernant cet endroit soient empreintes de solidarité et de coopération.

Petit changement de sujet : aujourd’hui est la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. Je ne parlerai pas du punch de Martin Matte lors du Gala Les Oliviers qui me semble être une petite tempête dans un verre d’eau. Par contre, de savoir que suite à cela, M. Salvail a reçu des insultes sur Facebook révèle une fois de plus qu’on est loin de la coupe aux lèvres quand il s’agit de droit, d’égalité et de respect.

La campagne 2016 met en lumière les réalités sur la situation des personnes aînées lesbiennes, gaies, bisexuelles et trans (LGBT). Et quand on regarde les statistiques de la génération des 50 ans et plus de la communauté LGBT, ça donne froid dans le dos. Une petite vite comme ça : 39% ont déjà sérieusement pensé à s’enlever la vie. Je ne vous bombarderai pas de chiffres ce matin mais disons que je veux semer dans votre esprit une dure réalité : la vie n’est pas simple pour tout le monde.

Alors aujourd’hui, pensez-y, projetez-vous et essayez d’imaginer ce que serait votre vie dans une telle situation. Vous y penserez peut-être à deux fois avant de faire une blaguounette (Merci M. Girard de la Soirée est (encore) jeune pour cette influence directe) sur les « tapettes ». Peu importe ce qui caractérise une personne, un commentaire sur une caractéristique peut blesser, profondément.

Aujourd’hui, et le reste de l’année, soyons donc solidaires et respectueux. Il y a déjà assez de mal dans le monde comme ça…

 

Unsplash | Denise Chan

Leave a Reply