La fameuse spirale

Greg Rakozy

On a tous dans notre entourage des gens qui sont malheureux ou qui traversent une mauvaise passe mais qui ne se rendent pas compte qu’ils entretiennent le cercle vicieux par leur attitude négative. On a beau les écouter et les conseiller, on dirait que rien n’y fait et que dans leur tête, c’est cuit, ça ne se règlera pas.

Ce n’est pas toujours évident de voir nos proches se laisser entraîner dans la spirale malheureuse, de voir de l’extérieur que pourtant un simple ajustement dans l’attitude pourrait changer le cours des choses. Et on a tous déjà été dans un tel état, avec notre petit nuage noir au-dessus de la tête, à croire qu’on est condamné à vivre ainsi. Et pourtant, on sait tous que ces situations nous mèneront vers quelque chose de mieux, que c’est en quelque sorte un passage obligé, un apprentissage que la vie nous donne.

Ce que tu penses, tu le deviens.
Ce que tu ressens, tu l’attires.
Ce que tu imagines, tu le crées.

Bouddha

Ce qui occupe notre esprit définit ce que nous sommes et ce que nous désirons attirer dans notre vie. Je sais, ça peut avoir l’air un peu ésotérique présenté comme cela et je pensais exactement cela avant. Puis, j’ai tenté le coup il y a quelques années, me disant que de toute façon, je n’avais rien à perdre. Et j’ai compris…

J’ai compris que notre état d’esprit influence ce que la vie met sur notre chemin, qu’on peut attirer des personnes et des opportunités différentes si on change notre façon de penser. Je ne parle pas de se mettre la tête dans le sable ou de fuir nos problèmes mais plutôt d’arrêter de se faire des scénarios catastrophes, de voir le bon côté des choses et surtout de cesser le perpétuel flot de pensées négatives dans notre tête.

Car si on voit toujours sombre, c’est comme si on disait à la vie qu’on aimait ça vivre dans le noir, être dans le pétrin et dépenser notre énergie inutilement. Ce n’est pas toujours facile de rester positif et il y a des jours où effectivement, on vit un moment difficile. On doit simplement l’accueillir et comprendre que ce dur coup ne définit pas notre vie entière ni qui nous sommes. On ne se résume pas à cette épreuve mais on peut être teinté par notre façon d’y réagir.

Je vous encourage à pratiquer la respiration yogique pour vous aider à vous calmer et à retrouver la paix en vous quand ça glisse vers le bas. Si vous ne connaissez pas le concept, visitez ce site qui l’explique bien. Vous pouvez aussi chercher sur Youtube, il existe des centaines de vidéos qui démontrent avec un guide comment procéder. C’est salvateur et si simple qu’on ne devrait pas s’en priver.

Passons donc du cercle vicieux au cercle vertueux, on s’en portera tous mieux!

Namasté

 

Photo : Unsplash | Greg Rakozy

Related Posts

Jordan Whitt Apprendre à danser sous la pluie 28 octobre 2016
Les montagnes russes 18 août 2017

Leave a Reply