Aimer par les sens

nattarin kraiwachirasit

Avez-vous déjà porté attention aux sons qui vous donnent automatiquement le sourire, aux odeurs qui vous séduisent? On a tous des déclencheurs distincts, des éléments qui nous rebutent ou nous enchantent plus particulièrement et cela évolue avec le temps. Mais certains parfums restent à jamais ancrés et chaque fois que vous croisez une personne qui le porte, une fleur qui vous le rappelle ou une quelconque substance qui ravive le souvenir, vous êtes transportés dans vos souvenances…

Ayant grandi à la campagne, le chant des oiseaux me ramène toujours à mon enfance, à cette période d’insouciance et de légèreté, où mes seules préoccupations étaient de construire une cabane dans le bois, de récolter des carottes dans le jardin ou de jouer dehors avec mes sœurs. Ce son évoque systématiquement en moi un sentiment de plaisir et, même en plein hiver, j’ai toujours en tête des images d’été, de verdure, de jardin… C’est très heureux comme évocation et ça me rend toujours heureuse.

Des odeurs simples comme le pain grillé me rendent aussi souriante. Je suis une matinale et j’adore déjeuner. Après une bonne nuit de sommeil, mon corps a besoin de carburant et ce premier repas m’apporte l’énergie nécessaire pour démarrer ma journée. J’ai travaillé au-dessus d’une boulangerie il y a de cela quelques années et j’aimais cette effluve de nourriture fraichement sortir du four. Ceux qui me connaissent savent que j’affectionne particulièrement la cannelle et donc, un pain raisin et cannelle qui grille me plaît grandement.

Je me souviens aussi d’un petit flacon d’essence de jasmin qu’on m’avait donné très jeune et j’ai toujours eu cette impression de propreté en humant cette fragrance. Cette petite fleur blanche et délicate à la senteur raffinée m’amène dans un état de calme, immanquablement. Plusieurs arômes floraux me font cet effet dans leur état naturel. Le lilas au printemps signe invariablement l’arrivée de la chaleur et étant plus une adepte d’été que d’hiver, je me réjouis de ce parfum évocateur. Il en est de même pour les pivoines, la lavande ou le basilic. Chacun de ces parfums me rend joyeuse.

Les couleurs ont aussi un effet sur notre humeur et notre perception des choses, des gens, des événements. En marketing, le choix des couleurs est primordial et les stratèges vont judicieusement sélectionner une palette pour représenter une entreprise selon l’effet désiré. Tout comme la teinte des aliments joue un rôle crucial dans la préparation de plat en restauration. Si on nous servait des plats beiges et bruns, je pense qu’on serait beaucoup moins séduits. On mange d’abord par nos yeux… Les petites touches de verdure pour décorer les assiettes n’ont pas été mises là pour rien 😉

Il y a aussi les timbres de voix qui peuvent évoquer différentes choses pour nous. J’aime particulièrement les voix graves pour les hommes et les rires plus chantants pour les femmes alors qu’il en est autrement pour plusieurs personnes que je connais. C’est la beauté de la vie, tous les goûts sont dans la nature…

En cette journée de Saint-Valentin, j’avais envie de prendre le temps de rappeler que chacun a son propre spectre de préférences et que c’est ce qui fait que des gens s’assemblent alors que d’autres s’éloignent naturellement. Du caractère à l’odeur en passant par la voix, les goûts ou les valeurs, chacun se définit et attire vers lui un style de personne. Il est d’ailleurs préférable de s’attarder à ce que l’on ressent au contact d’une personne que sur une photo qui ne projette pas tous les aspects. C’est pourquoi j’ai tant de difficulté avec les sites de rencontre : on ne ressent rien, on ne devine pas l’énergie de la personne, ce qu’elle dégage, sa façon de parler, de se tenir, de sourire…

C’est au contact des autres qu’on apprend à se connaître soi-même, à savoir ce qu’on aime ou pas, ce qui nous allume ou nous freine. Si vous êtes célibataire aujourd’hui, portez attention aux subtils signes autour de vous. Car on ne sait jamais qui la vie peut mettre sur notre route…

 

Photo : Unsplash | Nattarin Kraiwachirasit

Related Posts

Evan Kirby Rencontrer, en 2016… 20 juin 2016
Daiga Ellaby Chasser la grisaille 7 avril 2017