S’ouvrir aux autres

Thought Catalog

Ces temps-ci, j’explore différentes façons de rencontrer des gens. La différence principale, par rapport à mes dernières expériences de ce type, est que je n’ai aucune attente. Et, on dit souvent dans la vie que ce sont les attentes qui font défaut dans bien des situations. Avec mes dernières semaines d’exploration sociale, je ne peux que confirmer cette théorie. Dans les faits, si quelqu’un cherche le grand Amour sur des applications ou sites de rencontre, il y a de fortes chances qu’il accumule les déceptions. Mais quand on révise notre stratégie, ça peut mener à de belles découvertes.

Je ne parle pas ici de descendre la barre au plus bas pour se retrouver avec n’importe qui, soyons clairs. En fait, on doit surtout très bien se connaître et se fier à son instinct. J’aime cent fois mieux me priver d’une possible rencontre intéressante si je ne suis pas convaincue que de perdre mon temps avec quelqu’un de louche dans un bar miteux.

Il faut aussi faire preuve d’une grande ouverture d’esprit car parfois, une photo et un court texte en disent peu sur une personne. Aller au-delà des apparences, être authentique et avoir du plaisir dans les échanges : ce sont à mes yeux des critères essentiels si on veut faire de cette excursion virtuelle une activité plaisante.

Personnellement, j’adore découvrir de nouvelles personnes et j’ai la jasette facile donc il m’arrive rarement d’être ennuyée lors d’un rendez-vous. Bien entendu, si mon interlocuteur est terriblement timide et a peu de centres d’intérêts, j’avoue que ça peut être un peu lourd mais il est rare que je me rende à une rencontre dans ce cas. En général, ça se sent avant de se voir… J’ai quand même eu quelques rendez-vous on ne peut plus étranges et en général, je dirais que ce qui définit bien ceux-ci se résume à : gros égo.

Du mec qui s’est fait faire des cartes de super-héros et qui « s’amuse » à jouer à celui qui veut aider la veuve et l’orphelin (mais vise la sœur de la veuve) au grand gaillard qui abuse du gym et qui peine à faire des phrases complètes, en passant par le super-fendant qui se croit supérieur à tout le monde, il y en a pour tous les goûts.

Pour éviter la déception cyclique, il faut aussi comprendre que parfois, ce sont des amis qu’on rencontre et non des amoureux. Quelques-uns des hommes que j’ai rencontrés sont devenus des gens avec qui j’échange régulièrement, avec qui on a connecté mais de façon plus cérébrale, sans que les papillons soient au rendez-vous. Et vous savez quoi? Je suis très heureuse de ces rencontres!

Quand on était aux études, on avait l’occasion de rencontrer beaucoup de nouvelles personnes. Chaque nouveau cours nous offrait une panoplie d’amis potentiels. Quand on travaille et qu’on a une vie assez remplie, on n’a plus nécessairement autant d’opportunités alors de pouvoir garnir son bouquet d’amitiés diverses est franchement rafraîchissant. Encore faut-il, je le rappelle, savoir gérer ses attentes pour ne pas être constamment contrarié de ne pas avoir le cœur qui s’enflamme…

Il y a bien sûr, les cas plus délicats où les émotions ne sont pas réciproques, où, après quelques rendez-vous, on sait que nous n’avons pas de sentiments mais que l’autre nous avoue les siens. Ici, on doit faire preuve de délicatesse mais aussi de sincérité. Il est normal que les choses n’évoluent pas toujours comme on le pense, ni au même rythme, ni selon une trajectoire commune, mais il faut surtout mettre les cartes sur table et ne pas jouer de game. L’autre sera peut-être chagriné mais au moins, il respectera votre honnêteté, contrairement à la colère qui peut suivre un bal incessant d’annulations et de sous-entendus flous dont font preuve certaines personnes moins franches…

Je crois que la leçon principale à retenir dans ces expériences demeure de rester soi-même. Mettre ses énergies sur les gens qu’on sent sincères, s’amuser sans prendre la chose trop au sérieux, rire et avoir du plaisir même si on sait que la personne ne nous correspond pas pour du long terme, ne pas insister si la personne est réfractaire, apprendre de ses erreurs et surtout, mais surtout, ne pas tenter de plaire à tout prix. Ce n’est pas en tentant de correspondre aux attentes des autres qu’on sera heureux, c’est plutôt en demeurant fidèle à soi et en vivant notre vie pleinement. Et au pire, ça fera toujours de belles histoires à raconter…

 

Photo : Unsplash | Thought Catalog

Related Posts

Sans bagage, un conte d'amour et de voyage Lecture d’été et plan de voyage 25 juillet 2016
Brooke Lark Jouer à l’inspecteur calories 17 juillet 2018