Mes règles de vie

Leio McLaren

Dans les dernières années, j’ai partagé sur ce blogue toute sorte de réflexions, de coups de cœur, de coups de gueule, de prises de conscience et d’articles ou livres qui m’avaient touchée et marquée. À travers ces dévoilements sur ma personne, j’ai pu recevoir beaucoup de commentaires et de rétroaction, que ce soit positif ou en désaccord avec mes propos, mais cela, toujours dans le plus grand respect.

Quand je lis certains messages de blogueuses ou chroniqueuses qui reçoivent une panoplie de propos haineux, sexistes et irrespectueux, je réalise la chance que j’ai d’être relativement anonyme. Mais j’ai aussi compris qu’à travers ces années de travail sur moi, j’ai acquis des outils pour me protéger des attaques personnelles. Et, si j’avais à m’adresser à la femme que j’étais il y a dix ans, où je n’avais pas cette confiance et cette expérience, voici les conseils que je lui donnerais :

  1. Sois authentique et acceptes-toi comme tu es
    On ne peut pas plaire à tout le monde et jouer un rôle ne fait que détruire ce qu’on est réellement. On peut finir par se perdre dans le mensonge et la débarque peut être franchement destructrice. Tu ne corresponds pas aux modèles ? So what ? Qui les a inventés ? Et surtout, qui a dit qu’on ne pouvait pas s’en créer un sur mesure ?
  2. Prends soin d’enrichir ta vie
    Ici, je ne parle pas d’argent mais bien de connaissances et de relations. Avoir des gens qui nous motivent et nous stimulent, entretenir un réseau florissant et diversifié, élargir ses connaissances et apprentissage, ça permet non seulement de garder son esprit actif mais aussi de faire face aux difficultés quand elles se présentent.
  3. Apprends à recevoir
    Parlant de difficultés… Il faut savoir accepter l’aide, les compliments et le support quand on nous l’offre. Vouloir s’arranger tout seul, ce n’est pas un signe de force, c’est un signe de manque d’estime de soi et de peur de montrer sa vulnérabilité. Oser demander de l’aide, c’est ouvrir son cœur et son âme et recevoir l’amour de ses proches. Ça renforce les liens qui unissent les gens, ça démontre qu’on a assez de confiance et de respect envers la personne pour lui permettre d’entrer dans notre monde bouleversé.
  4. Vis pour toi, avant tout
    Si tu fais toujours passer les autres avant toi, ben ils vont toujours passer avant toi. Personne ne va te mettre en premier si tu ne le fais pas pour toi-même. Ça sous-entend ici aussi d’être capable de dire les choses comme elles sont, d’avouer avoir besoin de temps pour soi, d’être fidèle à ses valeurs et croyances et savoir se retirer d’une relation ou d’une situation quand celle-ci ne nous convient plus. Crois-moi, vivre pour toi, ça permet d’offrir le meilleur de soi et d’être disponible pour les autres.
  5. Cesses de stresser et de te comparer
    Stresser, c’est malsain et bien souvent on se génère un stress en se comparant aux autres. Je ne suis pas assez mince, assez belle, assez intelligente, assez ceci ou cela… Ça ne sert à rien à part à nuire à ton estime. On est comme on est et s’accepter, ça permet de se sentir plus léger et dégager un charme qu’aucun mannequin ou star ne peut égaler. Ce n’est pas l’enveloppe corporelle qui importe, c’est ce qu’elle garde comme trésor intérieur qui compte.
  6. Pardonnes mais n’oublies pas
    Pardonner est un geste qui m’a pris du temps à comprendre car je pouvais rapidement passer à autre chose mais je ne réalisais pas que j’accumulais du mépris ou de la colère en moi. Se libérer de ces sentiments négatifs permet de s’ouvrir à la beauté et aux gens qui nous ressemblent. On ne parle pas d’oublier la souffrance que quelqu’un nous a imposé mais de pas entretenir la rancune est beaucoup plus sain que de chercher la vengeance.
  7. Réjouis toi d’être en vie et en santé
    Être là, c’est déjà un privilège, ne l’oublie pas. On ne vit pas dans un pays en guerre, on ne craint pas pour notre vie chaque fois qu’on sort de la maison, on est là, en santé, à pouvoir savourer chaque minute que la vie nous offre. Vivre dans la gratitude, ça permet de relativiser quand quelque chose arrive, ça évite de vivre dans l’éternelle insatisfaction et d’apprécier chaque petite parcelle de bonheur.

La liste aurait pu se poursuivre ainsi pendant plusieurs pages mais je crois que ça regroupe l’ensemble des principes de vie que j’ai pu expérimenter et peaufiner. Est-ce que j’aurais été ouverte à recevoir ces conseils avant et que ça m’aurait évité quelques erreurs ou situations difficiles ? Rien n’est moins garanti mais j’ai toujours tendance à vouloir prévenir plutôt que guérir et si une seule personne peut bénéficier de cette expérience, je me dis que j’aurai au moins servi à ça. Et le seul mot-clé qui regroupe tout ça, c’est : vivre. Et non pas survivre…

 

Photo : Unsplash | Leio McLaren

Related Posts

Gaetano Cessati Savoir qui on est 12 octobre 2016
Suhyeon Choi L’union fait la force 8 août 2016