La richesse des amitiés

Hannah Rodrigo

Ça y est, c’est la rentrée scolaire, les petits mousses reprendront tranquillement le chemin des classes, les parents seront mitigés entre le soulagement du retour à la routine et le petit pincement au cœur du temps qui passe trop vite. Mais ce qui me frappe le plus ce matin, c’est de me remémorer ces débuts d’années, ce sentiment si particulier que je ressentais devant l’inconnu à chaque mois d’août, de ne pas savoir qui serait dans ma classe et ce que j’allais apprendre, aimer et redouter. Mais un des éléments les plus agréables de l’école quand on est jeune, ce sont nos amis…

L’amitié, que ce soit au primaire, au secondaire et même encore au Cégep, c’est au cœur de l’expérience scolaire. Quand on devient adulte, on se rappelle souvent à quel point nos amis ont occupé une place importante dans notre parcours académique car ce sont eux qui nous ont écouté et épaulé dans les pires difficultés, avec qui on a ri et on s’est détendu après un dur examen, c’est avec ces gens précieux qu’on a partagé nos peines et nos coups de cœur et surtout, c’est avec eux qu’on a grandi.

Quand on vieillit, on n’a plus cette occasion de rencontrer des gens dans un contexte aussi favorable à l’amitié mais on a quand même des opportunités à saisir. Le milieu du travail, par exemple, favorise la rencontre de gens divers et il faut savoir déceler ceux qui nous ressemble. La vie met sur notre route toute sorte de gens et il faut garder nos antennes ouvertes pour pouvoir connecter avec les bonnes personnes.

L’amitié, peu importe notre âge, c’est très important. Partager les bons et les moins bons moments, c’est primordial à l’équilibre mental et émotionnel, c’est parfois confrontant ou bouleversant mais toujours très enrichissant. Peu de gens nous verront pleurer, peu de gens sauront nous toucher autant que nos amis. On ose sortir de notre zone de confort, on ose tenter de nouvelles expériences en présence des gens qui nous sont chers et avec qui on se sent pleinement en confiance.

Parfois, on touche des zones sensibles de notre âme et seuls nos amis peuvent nous accompagner dans le cheminement de la guérison des blessures. Parce qu’ils nous connaissent, nous aiment et veulent notre bien. Sans attentes, sans intérêt personnel, sans but autre que notre bonheur.

On peut compter les amis sur les doigts de nos mains, mais notre cœur sait reconnaître le sentiment d’amitié quand il y est exposé. On a des amis à divers niveaux, ceux qui nous connaissent depuis l’enfance mais qu’on voit peu, ceux qu’on connait depuis un certain temps et qui ont assisté à plusieurs de nos mésaventures, ceux avec qui on fait des activités, ceux avec qui on passerait des journées à refaire le monde…

L’important, ce n’est ni le nombre d’amis, ni ce qu’on fait avec qui. Ce qui compte, c’est ce qu’on ressent en leur présence, c’est le sentiment de bien-être qu’ils nous apportent, c’est le fait de savoir qu’ils sont là pour nous, c’est cette certitude qu’il y a quelque part quelqu’un qui sera toujours là pour nous.

On dit souvent que les gens croisent notre route pour une bonne raison : parfois pour un apprentissage sporadique, parfois pour une saison et parfois pour une vie entière. Mais chacun de nos amis aura laissé sa marque sur nous, chacun nous aura touché, chacun nous aura fait réfléchir, ému ou élevé vers quelque chose de mieux. On s’en rend parfois compte après coup, quand la personne est rendue loin sur sa route, mais toujours le cœur reconnaîtra cette rencontre entre deux âmes.

Vos petits trésors connaîtront des amitiés belles et riches, ils auront des chicanes, des déchirements et des histoires à raconter. Ils vivront la beauté des relations amicales, les hauts et les bas, les surprises et les déceptions, sans toujours en mesurer la richesse. On est tous passés par là et même si certains ont vécu plus difficilement le passage à l’école, ça nous a forgé et fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui. Le contact avec les autres nous a construit et chaque jour qui passe nous donne l’occasion de nous améliorer et de devenir la meilleure version de nous-mêmes.

 

Photo : Unsplash | Hannah Rodrigo