Accepter nos blessures

HB Mertz

Ces derniers temps, j’ai pris conscience de la richesse que peuvent avoir certaines relations. Peu importe leur nature, celles-ci peuvent concrètement et réellement impacter notre vie, qu’elles soient sporadiques, continues, de longue date ou de courte durée. Je crois sincèrement que c’est au contact des autres, au travers de nos rencontres que l’on se construit et se bonifie, tel un bon vin qui vieillit.

Chaque personne est faite de son bagage, de ses expériences du passé qui ont laissé des marques, plus ou moins profondes, sur son âme. On traîne notre petit baluchon d’histoires qui ont pu, sans nécessairement que l’on s’en rende compte, faire dévier notre trajectoire et influencer nos choix. Parfois, notre vision du monde est teintée et présente même une certaine distorsion en fonction de ce qu’on a vécu.

Et notre parcours influe sur les rencontres que l’on fera. Notre attitude, les gens qu’on attire, tout cela dépend de ce qui s’est passé avant dans notre vie. On peut, bien entendu, travailler sur nous et corriger certaines facettes de notre personnalité pour réparer ce qui est brisé intérieurement mais le fondement même de notre âme demeurera. Et quand on rencontre quelqu’un, c’est aussi la part sombre de nous qui connecte avec l’autre alors il ne faut ni la nier, ni la cacher.

Les plus belles rencontres sont souvent celles où les blessures des deux personnes s’entremêlent et permettent de s’élever et non de s’écraser. Apprendre à travers les blessures des autres, leur expérience et leur manière de gérer le tout, ça permet de voir autrement, d’avoir un autre angle de vue et de dédramatiser son propre mal.

Tout le monde a ses petits bobos à l’âme, tout le monde traîne des boulets mentaux qui nous minent le moral et viennent parfois gâcher des beaux moments, de belles rencontres… Il faut apprendre à les accueillir et éviter de les fuir car ils reviendront toujours. Faire face, accepter, se pardonner, ce sont des étapes qui peuvent être pénibles et nécessiter de l’aide mais qui, au bout du compte, nous permettent d’avancer et de s’aimer, un peu plus à chaque fois.

Dans chaque rencontre que j’ai faite, j’ai eu quelque chose à apprendre, à comprendre. Parfois, c’était un effet miroir pour me montrer des comportements inadéquats que j’avais, d’autres fois, ce sont des liens de cœur qui me démontrent ma capacité à aimer et à être touchée. Je crois qu’il y a toujours un sens à tout et qu’au-delà des gens, il y a plus. Il faut simplement être à l’écoute de ce qui se passe, en nous et autour de nous.

Si on reste seul dans son coin, on tourne en rond dans notre petite zone de confort et on n’est jamais confronté. Quand on s’ouvre aux autres, quand on prend le risque de laisser son cœur être atteint, on peut découvrir tout un monde de sentiments et d’émotions que l’on ne soupçonnait pas. Chaque contact amène son spectre de sensations étant donné qu’à chaque fois, c’est un nouveau mélange d’expériences qui se crée. Comme une recette qui ne contient jamais les mêmes ingrédients, nos rencontres se façonnent et évoluent au rythme de notre âme.

Alors acceptons qui nous sommes, ce qu’on a vécu, ce qu’on a fait comme erreur, ceux qu’on a aimés, qu’on a quittés, qui nous ont blessé ou trahi. Tout cela a servi à nous façonner, à nous montrer la route, à nous prévenir des prochaines blessures. Rien n’arrive pour rien et tout a toujours un sens, même si par moment on a l’impression d’être pris dans un tourbillon sans fin, à ramer sur place. Car même ce torrent doit nous apprendre sur nous et bien souvent, c’est nous-même qui le créons par notre entêtement ou notre fermeture. La vie est si belle quand on apprend à l’accepter et qu’on cesse de vouloir tout contrôler.

 

Photo : Unsplash | HB Mertz

Related Posts

Sandrachile Un peu de bienveillance 18 juin 2018
Wil Stewart Le bonheur qui file 26 juin 2017