Apprendre à célébrer

Dallas Reedy

Je vous en ai parlé la semaine dernière, je participe au Défi 28 jours. Je ne vous casserai pas les oreilles avec cela tout le mois, soyez sans crainte. Mais j’avais envie de parler de notre façon de célébrer. Car on mérite tous de se féliciter pour nos bons coups, pour notre audace et les efforts que l’on fait pour améliorer notre vie. Mais célébrer est souvent associé à prendre un verre, sabrer le champagne et trinquer.

Pourtant, lorsqu’on est fier de soi, qu’on a accompli quelque chose qui nous tenait à cœur, on peut le souligner de maintes façons. Que ce soit aller au spa, se payer un week-end à Charlevoix, se procurer des billets pour un spectacle convoité, s’acheter des fleurs, voir ses proches ou s’offrir une expérience unique de notre cru, tous les moyens sont bons pour marquer le coup.

Dans la plupart des livres et articles sur le bonheur, on peut y lire que l’expérience est justement plus profitable pour notre niveau de bonheur que les biens matériels. Et je dirais que votre foie risque de vous remercier de préconiser une sortie à une bouteille de bulles. Apprendre à jouir des moments magiques de la vie sans avoir le réflexe de tout arroser d’alcool peut devenir un défi dans cette société qui met sur un piédestal la bouteille.

Célébrer, c’est aussi travailler son estime de soi. Car pour demeurer positif et agir selon ses aspirations profondes, on doit se connaître et s’apprécier. On se fixe des objectifs et on fait tous face à des difficultés dans notre parcours. Alors quand il y a du bon et du beau, il faut savoir le capter et apprécier le moment, le souligner, avant de passer au prochain défi. Car carburer aux challenges sans prendre le temps de savourer ses victoires, ça finit par user.

Avec les années, on apprend à s’affirmer et à définir nos valeurs et nos priorités pour mettre notre énergie à la bonne place. On se fait des plans, on se fixe des buts et on tente de s’y tenir du mieux qu’on peut. Mais on sait pertinemment qu’il y aura des embûches et des obstacles au cours de notre parcours, qu’il faudra parfois s’ajuster et changer de trajectoire. Parfois, même la destination devra être révisée. Mais tous nos efforts et notre résilience méritent d’être célébrés.

Aujourd’hui, à la vitesse où tout se déroule, il est facile de passer au sujet suivant sans prendre le temps d’apprécier ce qu’on est, ses qualités comme ses petits défauts. Se complimenter et ressentir la fierté au fond de soi est important pour avoir l’énergie de continuer. On parle beaucoup de l’épuisement de nos jours. Mais je crois qu’on dépense beaucoup trop d’énergie à tenter d’être ce qu’on attend de nous ce qui nous amène à perdre le contact avec qui on est foncièrement.

Quand on reste connecté à soi et qu’on reconnaît le travail que l’on a fait pour atteindre un but, peu importe ce que les autres en pensent, il faut le reconnaître. On a tous un parcours différent et quelque chose de simple pour un représente une montagne pour l’autre. Cessons de se comparer et concentrons-nous sur notre propre chemin, ça nous évitera bien des déceptions.

L’estime de soi, c’est quelque chose qu’on passe notre vie à travailler. Avec le temps, on apprend à mieux se connaître et s’aimer, on comprend que nos pensées toxiques doivent être éliminées et qu’on peut garder notre énergie pour les solutions. Faire taire notre critique intérieure menée par notre égo pour laisser notre cœur nous guider, se regarder avec bienveillance et comprendre que la perfection n’existe pas sont des habitudes qui amènent une certaine paix en nous.

Apprenons à célébrer les petites réussites sans attendre un grand événement. Faisons-le pour nous. Pas pour l’image à partager sur Instagram, pas pour ce que les autres vont penser. Pour soi. Soyons authentique et faisons fi des commentaires qui, de toute façon, continueront de faire un bruit constant autour de nous. Soyons nous, soyons vrais et célébrons-nous.

Photo : Unsplash  | Dallas Reedy

Related Posts

Anthony Ginsbrook Le pouvoir d’être bien 14 septembre 2017
Kristopher Roller Le célibat par choix 27 mars 2019