Le parcours d’une combattante

Vue Sur le Canada - Johanne Fontaine

Décidément, ces jours-ci, je tombe sur des émissions larmoyantes… Après les 8 heures pour la cause dont j’ai parlé plus tôt cette semaine, j’ai regardé hier le documentaire Johanne Fontaine : Toujours accro à la vie qui relate le parcours de cette comédienne qui combat le cancer depuis plusieurs années. C’est en fait le 2e volet du documentaire car une première mouture avait été réalisée alors que l’éternelle optimiste faisait face à sa 3e récidive. On la retrouve maintenant encore armée de son sourire, de son courage et de ses amis pour faire face à une version inopérable qui l’attaque à coup de métastases au foie, à la vessie et à la rate.

Loin d’être triste et déprimant, c’est plutôt un témoignage de résilience et de grande humilité qu’on nous présente. Cette femme est littéralement un roc et un exemple à suivre. Tout à coup, le moindre de nos soucis nous parait si banal et insignifiant. Avec son regard perçant et sa bonne humeur contagieuse, elle nous explique tout simplement son parcours et surtout sa foi en la vie, son amour de ses proches et tout l’apprentissage que la maladie lui a apporté.

Oui, j’ai pleuré, mais j’ai surtout appris beaucoup sur nos réactions face à la maladie et sur l’importance de prendre soin de soi. On prend tellement pour acquis notre santé, notre vie, qu’on en oublie parfois qu’on n’a aucun contrôle sur ce qui peut nous arriver. Du jour au lendemain, tout peut basculer et il faut prendre des décisions difficiles, s’en remettre souvent aux spécialistes et tenter de trouver un sens à tout cela.

L’attente joue un rôle central dans ce récit car entre chaque traitement et examen, il y a ce moment de flottement où elle attend de savoir comment son corps réagit. Et il lui faut contrôler son angoisse et ne pas sombrer. À travers l’œil d’Isabelle Maréchal, grande amie de Johanne et canal de communication pour nous transmettre ce doux témoignage, on découvre les thérapies complémentaires qui commencent à se tailler une place dans les traitements discutés avec les patients par les oncologues.

Ce qui en ressort en gros, c’est que peu importe l’effet scientifique d’un complément, si cela vous fait du bien, allez-y ! Que ce soit la méditation, l’équitation, la peinture, la natation, bref, quelle que soit l’activité, si cela vous procure un bien-être, vous aurez un meilleur moral pour affronter les souffrances. Bien entendu, ils n’en sont pas à nous dire de remplacer la chimio par le yoga et les jus verts mais je trouve intéressant qu’un radio-oncologue, le Dr Christian Boukaram, s’ouvre l’esprit. Il est d’ailleurs l’auteur du livre Le pouvoir anticancer des émotions.

Quand un de ses proches a été atteint d’un cancer et le bombardait de question, il a décidé de faire des recherches sur les médecines intégratives et nous partage le fruit de ses recherches dans cet ouvrage que j’ai bien l’intention de lire en 2017 !

Johanne Fontaine et ses proches nous offre leur intimité, non pas pour faire pitié mais bien pour nous démontrer que l’amour et le désir de vivre sont de véritables alliés dans ce combat féroce. Inspirante, lumineuse et forte, Johanne Fontaine nous livre ses réflexions et ne peut que nous convaincre de poursuivre nos rêves et de faire en sorte qu’on aime notre vie.

Elle termine d’ailleurs sur une pensée très touchante :

« Tous les matins, on a le choix de s’en aller dans la dépression ou de s’en aller dans la gratitude, la gratitude d’être en vie. »

C’est ce choix que Johanne fait tous les jours et c’est probablement la raison qui fait qu’elle peut témoigner aujourd’hui.

Il y a de ces gens qui viennent nous toucher directement au cœur par leur sincérité et leur authenticité et je peux vous dire qu’elle en fait partie. On sort grandit d’une telle diffusion et on ne peut qu’avoir envie de participer à son combat, à notre façon, en choisissant de savourer chaque moment que la vie nous offre.

 

Source photo : Vue Sur le Canada

Related Posts

Paul Green Mère nature nous gronde 11 janvier 2017
Joseph Pearson Les coups de foudre humains 18 mars 2019

Leave a Reply