25 trucs écolos

Jonathan Pielmayer

Je sais, je sais, je dénonce souvent les listes qui énumèrent des trucs pour nous faire sentir coupables. Mais cette fois-ci j’ai choisi de vous partager une série de trucs que j’ai réussi à intégrer dans mon quotidien afin de mieux respecter l’environnement. Ce n’est pas une liste vide de sens, c’est basé sur mon expérience.

On a souvent tendance à se décourager devant les efforts que peuvent exiger certains changements dans notre vie de tous les jours, déjà bien remplie mais je me dis que si j’y suis parvenue, vous devriez être en mesure d’en ajouter quelques-uns dans votre routine sans trop sacrer 🙂

  1. Filtre au charbon et bouteille d’eau réutilisable : parfois, l’eau de notre robinet goûte le chlore et ça nous déplait mais au lieu d’acheter ces grosses cruches d’eau à mettre sur un distributeur ou pire, ces milliers de petites bouteilles d’eau en plastique que vous allez jeter/recycler, je vous suggère les filtres au charbon (exemple Brita). C’est très efficace et cela vous permettra de remplir des bouteilles réutilisables. D’ailleurs, je vous encourage à en trainer toujours une avec vous pour éviter de vous retrouver à sec (jeu de mot matinal !)
  2. Capuchon élastique en tissu lavable ou au pire en plastique à la place du fameux « Saran » : si vous êtes un peu paresseux, Dollorama vend des espèces de chapeaux (comme des chapeaux de douche) pour mettre sur vos plats au frigo au lieu de prendre du Saran que vous allez jeter après usage unique. Encore mieux, il s’en fait maintenant en tissu lavable !
  3. Éponge lavable au lieu de jetable ou débarbouillette : pour vous nettoyer le visage, de grâce, évitez les lingettes jetables. Vous pouvez acheter des éponges en coton que vous pourrez laver, ou une débarbouillette, ou encore mieux, vos mains !
  4. Chandelle maison : en décembre, j’ai suivi un atelier de confection de chandelles et j’avoue que c’est très plaisant et surtout, beaucoup plus écologique que les chandelles chimiques achetées dans les magasins. Et ça fait de très jolis cadeaux à offrir 🙂
  5. Bouillon de légumes avec retailles : vous cuisinez et vous jetez constamment des pelures et retailles de légumes ? Gardez-les ! Vous pouvez avoir un sac dans le congélateur dans lequel vous accumulez vos retailles et quand il est suffisamment plein, vous faites un bouillon avec ces « surplus ». Voyez comment ici.
  6. Jus et purée de pommes maison : j’ai découvert récemment comment faire du jus et de la compote de pommes avec les pelures. Très simple, ces bases serviront dans des recettes futures.
  7. Serviettes de table en tissu : on jette tellement de choses que je me suis demandé un jour ce qui était simple à remplacer. Les serviettes de table en tissu sont très faciles à utiliser pour remplacer les jetables, elles sont franchement plus belles et se trouve aisément. Aucune excuse.
  8. Sac de magasinage : celui-ci, je l’ai mis car j’ose espérer que vous en avez tous une bonne quantité dans la voiture et la maison et que vous ne partez jamais sans eux. Simple petit rappel…
  9. Tasse à café réutilisable : même si vous n’avez pas le temps de faire votre café à la maison le matin, ou que vous en buvez plusieurs par jour, avez le réflexe de trainer votre tasse. Certains cafés vous offrent même un rabais si vous l’apportez pour la faire remplir 😉 Et ça évite des milliers de verres jetés aux ordures.
  10. Réutiliser les emballages cadeau : j’essaie le plus possible de donner des cadeaux dans de beaux sacs que les gens auront envie de réutiliser. C’est plus écologique que le papier qu’on déchire et qu’on jette. Et le sac devient parfois un cadeau en soit !
  11. Ne jamais jeter de l’eau : je suis un peu intense à ce niveau-là mais je n’aime pas jeter de l’eau. S’il me reste un fond de verre, je le verse dans une plante. Je garde tous les fonds d’eau dans des arrosoirs pour éviter de gaspiller. C’est facile à intégrer comme habitude. Quand je pense aux gens dans le monde qui n’ont pas d’eau potable et à la quantité que nous gaspillons ici, j’ai honte.
  12. Jardiner : vous n’avez peut-être pas le pouce le plus vert qui soit mais au prix que l’on nous vend les fines herbes fraîches en épicerie, 2 ou 3 plants en pot vous feront économiser beaucoup. C’est facile à entretenir, délicieux et vous aurez toujours sous la main vos saveurs préférées. Gageons que vous aurez encore plus envie de cuisiner quand l’odeur du basilic croisera vos narines 😉
  13. Suspendre pour sécher : là, celle-ci, j’y tiens mordicus ! Pourquoi utiliser la sécheuse pour user prématurément vos vêtements alors que les supports à linge sont si pratiques ? Particulièrement l’hiver, vous pourrez combattre la sécheresse dans la maison grâce à ce truc. Suffit d’être bien organisé.
  14. Guenille au lieu d’essuie-tout : je me suis fait un devoir d’éduquer mes femmes de ménage sur ce point. J’utilise les essuie-tout en dernier recours seulement car c’est purement jetable. Il existe une panoplie de sortes de guenilles, dont certaines pour les vitres. Soyez créatifs et curieux, vous trouverez !
  15. Thermostat électronique : si vous n’avez pas encore fait le saut, je vous suggère de vous munir de ces petits engins si pratiques. Cela vous permettra de programmer la température pour éviter de chauffer inutilement en votre absence. Économie et écologie font bon ménage.
  16. Cordonnier : mes amis rient de moi des fois car je suis une des rares qui fait réparer ses chaussures mais quand j’en trouve une paire qui me plait, je peux faire changer la semelle ou le talon à plusieurs reprises avant de jeter. Un art qui se perd…
  17. Papier pour notes : si vous avez du papier imprimé sur une seule face, avant de le recycler, servez-vous-en pour prendre des notes ou faire votre liste d’épicerie. Au moins, vous aurez optimisé l’utilisation de chaque feuille et économisé en bloc-notes.
  18. Facture et relevé électroniques : en 2017, 99% des compagnies offrent les relevés en version électronique. Je le répète : aucune excuse. Et en plus, ça prend moins de place que du papier.
  19. Fermer l’eau et les lumières : pendant que vous vous brosser les dents, fermez l’eau. Pendant que vous faites autre chose que de vous laver les mains ou la vaisselle, fermez l’eau. Vous quittez une pièce, éteignez la lumière. Et si vous vous rendez compte que vous avez oublié, mettez 1$ dans un pot. Le réflexe embarquera assez vite !
  20. Refuser la sollicitation de crédit : je recevais en moyenne une offre de crédit par mois, par la poste. Comme elles sont génériques, elles sont bilingues et donc encore plus de papier gaspillé. Je leur ai donc tous répondu de cesser de me solliciter, et de recycler ce papier. Maintenant, je n’en reçois plus. Le bonheur !
  21. Acheter en vrac avec contenant : de plus en plus de magasins offrent les aliments en vrac et de ceux-là, plusieurs vous permettent d’apporter vos contenants. Cela évite le suremballage et vous permet de contrôler les quantités achetées pour éviter le gaspillage. Solution gagnante !
  22. Compost : que votre municipalité offre le ramassage du compost ou non, il est très facile de s’y mettre. Cherchez un peu sur Internet, vous trouverez des tonnes d’idées. Et je rassure les indécis : ça ne sent pas dans la maison…
  23. Réutiliser les sacs Ziploc : un peu comme le Saran, je n’aime pas les trucs à utilisation unique donc j’use à la corde mes sacs Ziploc. À moins d’y avoir mis du poulet cru, il n’y a rien que l’eau bouillante ne retire pas de la paroi.
  24. Apporter son lunch : pour éviter les emballages jetables des plats à emporter, et mieux contrôler de que vous ingérez, je vous suggère de faire vos lunchs. Si vous êtes paresseux ou êtes un pied en cuisine, sachez que des gens offrent le service de confection de lunch à domicile à des prix intéressants. Apporter ses propres plats (incluant les ustensiles), ça sauve une quantité phénoménale de déchets.
  25. Donner au lieu de jeter : pour finir, si quelque chose ne vous plait plus, ne le jetez pas. Ce n’est pas parce qu’il vous paraît passé de mode qu’il ne plaira pas à quelqu’un. Personnellement, je vais chez Renaissance pour mes dons car ils viennent en aide à des gens dans le besoin en plus de réinsérer socialement des citoyens au parcours parfois chaotique.

J’aurais pu parler de faire vos savons et crèmes maison, votre kombucha ou votre yogourt, de voyager à vélo… Bref, beaucoup d’autres trucs sont possibles.

Ce qui est important à retenir, c’est que vous n’avez aucune raison de ne pas tenter d’insérer quelques-uns de ces trucs dans votre quotidien. Et si vous en avez à me suggérer, ne vous gênez pas. Je suis toujours preneuse 🙂

 

Photo : Unsplash | Jonathan Pielmayer

Related Posts

Noah Silliman Trouver son bonheur 11 octobre 2017
Andrew Neel Le chemin de la connaissance 14 juin 2017

Leave a Reply